BaiZhengFu

Bai Zheng Fu (Prose de cent maladies)

42,00€

Description du produit

Texte d’acupuncture paru au 16ème siècle
traduit et annoté par

LIN Shi Shan

  • 305 pages
  • Format A5 (14 cm x 20,5 cm)
  • ISBN 978-2-910589-39-4

Paru au 16ème siècle et d’un auteur inconnu, le « Bai Zheng Fu » (Prose de cent maladies) fut l’un des plus importants des « Zhen Jiu Ge Fu » (littéralement « chants et proses d’acupuncture-moxibustion ») qui constituent une littérature acupuncturale classique particulière. Des acupuncteurs d’autrefois nous les ont légués pour transmettre l’essentiel de leurs acquis théoriques, thérapeutiques et pratiques.

Contenant seulement 1006 caractères, le « Bai Zheng Fu » apporte un traitement pour 98 maladies et symptômes, avec 157 points différents, soit 67,6 % de la totalité des points des Méridiens. La plupart des maladies et symptômes sont traités avec deux points (couples de points) et 18 sont traités avec un seul point. Autrement dit, l’auteur de ce texte n’emploie pas que les points les plus connus ou les plus souvent utilisés mais aussi des points moins connus et moins utilisés. Il faut souligner que parmi les 157 points mentionnés dans ce texte, 104 font partie des « Te Ding Xue » (points spécifiques) comprenant les points Shu antiques, les point de jonction-croisement (Jian Hui Xue), les points Shu dorsaux, Mu, Xi, Luo etc. Les points sont choisis en fonction de l’étiologie comme en témoigne le paragraphe n° 98 de ce texte : « Il faut d’abord examiner à fond les causes des maladies avant d’attaquer les points. ». Cependant, certains traitements y sont surprenants. Par exemple, pour traiter les prurits, l’auteur emploie Zhi Yin (67 V.) et Wu Yi (15 E.) et pour traiter les palpitations : Yang Jiao (35 V.B.) et Jie Xi (41 E.)

Le présent ouvrage ne se contente pas d’apporter uniquement la traduction intégrale du « Bai Zheng Fu » mais également une « récapitulation » du texte qui est, en quelque sorte, un résumé du texte original apportant de surcroît des explications sur les maladies, les symptômes et les points choisis (cf. l’extrait de ce prospectus). Il faut savoir qu’on ne trouve aucune explication dans le texte original.

De nos jours, nombreux sont les acupuncteurs chinois qui s’intéressent à ce texte, cherchent à l’analyser et appliquent de façon intelligente et judicieuse les traitements rapportés par le texte, comme en témoignent les onze articles rassemblés dans la troisième partie de cet ouvrage.

******

 

Texte original : Qiang Jian (18 D.M.) et Feng Long (40 E.) traitent les céphalées difficiles à arrêter (paragraphe n° 4)

 

1. Données thérapeutiques des points concernés :

a) Qiang Jian (18 D.M.) :

– Actions : éliminer et disperser le Vent-Chaleur, expulser le Vent et arrêter les spasmes, rafraîchir le Cœur et maintenir l’apaisement.
– Indications principales : céphalées, cervicalgie avec raideur.
– Indications secondaires : vertiges avec nervosité, crachats écumeux, épilepsie, convulsions, insomnie.
– Usage moderne : neurasthénie, convulsions infantiles.

b) Feng Long (40 E.) :

– Actions : harmoniser le Centre et éliminer le Tan (Mucosité), calmer les émotions.
– Indications principales : céphalée due à la montée à contre-courant du Qi, Tou Feng, toux dyspnéïsante avec crachats abondants, amyotrophie des membres inférieurs.
– Indications secondaires : céphalée avec vertige, œdème de la face, douleurs de la gorge, douleurs thoraciques et abdominale, abondance de Tan (Mucosité), vertige avec nervosité, montée à contre-courant du Qi, vomissements, constipation, lourdeur du corps, démence, béribéri, œdème des membres, douleurs cardiaques chez les femmes, métrorragie importante précédée par une longue période d’aménorrhée, céphalée due au Feu engendré par une accumulation de Tan.
– Usage moderne : maladies mentales, hépatite, lésion des tissus mous de la région thoracique, paresthésie et trouble moteur du membre inférieur etc.

2. Explications :

Les « céphalées difficiles à arrêter » indiquent les céphalées rebelles qui font partie des « céphalées des atteintes internes » (Nei Shang Tou Tong). Ces dernières se distinguent en type Xu (déficience, déficit, insuffisance) : déficit de Qi ou de Xue (sang), et en type Shi (plénitude) : Yu Xue (sang stagnant ou coagulé) et Tan Zhuo (Mucosité trouble).

Selon le « Dan Xi Xin Fa ???? » (Expériences thérapeutiques de Dan Xi), les céphalées (de cause interne) sont souvent dues au Tan. Quand la douleur est sévère, il s’agit souvent du Feu.

Qiang Jian (18 D.M.) appartient au Du Mai dont la branche principale débute à l’intérieur de l’hypogastre avant d’aller vers le point Hui Yin (1 R.M.) Il traverse ensuite l’intérieur du rachis jusqu’à atteindre le point Feng Fu (16 D.M.) où il va rejoindre le cerveau. Après Feng Fu (16 D.M.), il monte jusqu’au vertex avant de descendre longer le front puis il atteint le sommet du nez avant de se terminer au frein de la lèvre supérieure.

Feng Long (40 E.) appartient au Zu Yang Ming dont le Jing Bie (branche distincte) entre en contact avec le réseau oculaire qui lui permet de se connecter au cerveau à l’arrière de l’œil.

Autrement dit, le Du Mai et le Jing Bie du Zu Yang Ming se rejoignent à l’intérieur du cerveau.

Qiang Jian (18 D.M.) peut éliminer le Vent-Chaleur alors que Feng Long (40 E.) peut éliminer le Tan, notamment celui qui obstrue le « Yang clair » (Qing Yang). Ensemble, ces deux points peuvent traiter les céphalées rebelles (ou difficiles à arrêter).
Par ailleurs, quand il s’agit du Tan obstruant les orifices de la tête, on peut ajouter Zu San Li (36 E.), Nei Guan (6 M.C.), Zhong Wan (12 R.M.) qui sont à puncturer en tonification-dispersion modérée.

*******

Première partie :
Traduction et récapitulation du texte original

1) Traduction du texte original

2) Récapitulation du texte original


Deuxième partie
:
Explications du texte

1. Maladies et symptômes de la tête, de la face et des organes sensoriels
Tête et face : 1) « Tou Feng » (littéralement «Vent de tête ou Vent céphalique») ; 2) Hémicrânie ; 3) « Céphalées difficiles à arrêter » ; 4) Œdème de la face ; 5) Paresthésies de la face ; 6) Vertiges
Yeux et vision : 7) Yeux jaunes ; 8) Ptérygion ; 9) Larmoiement ; 10) Vision floue ; 11) Trouble visuel ; 12) « Vision de moineau » (cécité nocturne, hespéranopie) due au Qi du Foie ; 13) Spasme des paupières
Oreilles et audition : 14) Surdité due à une obstruction de Qi ; 15) Acouphènes
Nez : 16) Épistaxis) ; 17) Perte d’odorat ; 18) Polypes nasaux
Bouche, lèvres, mandibule, langue, dents : 19) Déviation de la bouche ; 20) Déviation labiale ; 21) Tuméfaction de la mandibule et le trismus ; 22) Tuméfaction et douleur au-dessous de la langue ; 23) Sécheresse de la langue et de la bouche ; 24) Aphasie (motrice) due à une parésie de la langue ; 25) Extinction de voix et de trouble de la parole ; 26) Odontalgies ; 27) Odontalgies

2. Maladies et symptômes de la gorge et de la région cervicale et dorsale :
1) Douleurs de la gorge ; 2) Goitres ; 3) Adénopathies cervicales ; 4) Raideur vertébrale ; 5) Douleurs s’étendant du dos aux lombes

3. Maladies et symptômes des régions thoracique et abdominale :
1) Peine et gêne dans la poitrine ; 2) Sensations de gêne et d’inconfort dans les parties antérieure et latérales du thorax ; 3) Douleurs au niveau du diaphragme dues à une accumulation de glaires ; 4) Sensations de gêne de la poitrine s’associant à une obstruction dans la gorge ; 5) Sang stagnant (ou coagulé) restant au niveau de la poitrine et du diaphragme ; 6) Sensations de gêne de la poitrine avec raideur de la nuque ; 7) Douleurs de côtes (costalgie) chroniques ; 8) Tuméfaction des aisselles ; 9) Borborygmes ; 10) Estomac froid avec une digestion difficile ; 11) Œdème faisant enfler la région ombilicale ; 12) Abcès du sein ; 13) Quintes de toux ; 14) « Xuan Pi » (Terme propre à la MTC désignant des masses (ou tumeurs) périombilicales ou des masses de la partie latérale du thorax

4. Maladies et symptômes des membres :
1) Engourdissements tenaces des deux bras ; 2) Hémiplégie ; 3) Douleurs de la cuisse et de la jambe ; 4) Crampe

5. Maladies et symptômes gynécologiques et infantiles :
1) Règles anormales ; 2) Métrorragies dues au déficit de Qi chez les femmes jeunes ; 3) Leucorrhées, métrorragies du post-partum ; 4) Règles très retardées ; 5) Stérilité ; 6) Qi Feng (tétanos du nouveau-né) ; 7) Opisthotonos avec pleurs

6. Maladies et symptômes dus aux Xie Qi (agents pathogènes ou perversités) externes : Vent, Froid, Chaleur et Humidité :
1) Jing Bing (contractures pathologiques des muscles, spasme) ; 2) Raideur cervicale accompagnée de crainte du vent ; 3) Raideur cervicale due à une atteinte du Froid ; 4) Tremblements de froid et crainte du froid ; 5) « Han Nue» (paludisme de type Froid) ; 6) « Han Jue » (syncope due au Froid) et le Re Jue (syncope due à la Chaleur) ; 7) Humidité associée au Froid et Humidité associée à la Chaleur ; 8) Maladie fébrile avec absence de transpiration ; 9) Fièvres ; 10) Maladie fébrile saisonnière épidémique

7. Maladies et symptômes dus à la déficience du corps :
1) Tuberculose contagieuse ; 2) Fatigue avec peu d’envie de parler et désirs de s’allonger ; 3) Transpirations nocturnes fréquentes ; 4) Soif due au déficit de Xue ; 5) Déficience de la Rate causant l’indigestion

8. Maladies et symptômes concernant l’appareil génital, les selles et les urines :
1) « Han Shan » (maladie caractérisée par une douleur, une tuméfaction et un endurcissement des testicules causées par le contact avec le froid) ; 2) Urines foncées avec miction difficile ; 3) « Bai Zhuo » (littéralement « écoulements blancs ») et la spermatorrhée chronique ; 4) « Wu Lin » (littéralement « Cinq troubles urinaires ») chronique ; 5) Hémorroïdes ; 6) Prolapsus rectal ; 7) Relâchement intestinal (diarrhées chroniques) ; 8) Dysenterie due à la stagnation alimentaire ; 9) Rectorragie récente due au Vent intestinale ; 10) Huo Luan (syndrome cholériforme) dû à une atteinte des Xie Qi (agents pathogènes ou perversités)

9. Troubles mentaux :
1) Chagrin sous l’emprise du Cœur ; 2) Crise de démence faisant courir le malade ; 3) Manie ; 4) Cauchemars inquiétants ; 5) Palpitations due à l’effroi (frayeur, angoisse, peur, anxiété) ; 6) Nervosité accompagnée de vomissements

10. Maladies et symptômes divers :
1) Épilepsie fréquente déclenchée par le Vent ; 2) Jaunisse ; 3) Diabète dû à une déficience des Reins ; 4) Urticaire dû à un Vent-Chaleur extrême ; 5) Prurits

Troisième partie :
Articles consacrés au Bai Zheng Fu

1) À propos des particularités du choix des points et de l’application clinique du Bai Zheng Fu

2) Principes de choix des points d’acupuncture dans le Bai Zheng Fu

3) Analyse sur les particularités du choix de points du Bai Zheng Fu

4) Quelques exemples dans l’utilisation des points du Bai Zheng Fu

5) Quelques exemples dans l’application clinique du Bai Zheng Fu

6) L’application clinique des couples de points d’acupuncture-moxibustion du Bai Zheng Fu

7) Quelques exemples dans l’application des couples de points du Bai Zheng Fu

8) L’expérience dans l’application clinique du traitement des maladies auriculaires par Ting Hui (2 V.B.) et Yi Feng (17 T.R.)

9) À propos de : « Jian Li (11 R.M.) et Nei Guan (6 M.C.) balaient la peine et les gênes dans la poitrine »

10) Explications sur le paragraphe : « Face à une maladie fébrile saisonnière épidémique, chercher Tao Dao (13 D.M.) et Fei Shu (13 V.) pour traiter »

11) Les particularités du choix des points dans le traitement des maladies gynécologiques du Bai Zheng Fu

 

********