Couverture pour site2

A.T.C. Recueil N° 43

23,00€

Textes sélectionnés, adaptés, traduits et annotés
par
LIN Shi Shan

  • 141 pages
  • Format A5 (14 cm x 20,5 cm)
  • ISBN 978-2-910589-64-6

 

Rubrique : La théorie « les Reins commandent les os »

1) La compréhension et l’application clinique de la théorie « les Reins commandent les os » en MTC

2) Recherche sur les affections osseuses et articulaires chez les personnes âgées à partir de la théorie « les Reins commandent les os »

 Rubrique : Gonarthrose

3) Les particularités et les analyses du choix des points d’acupuncture traitant la gonarthrose       

4) 68 cas de gonarthrose traités par le seul point de Qu Chi (11 G.I.)

5) Les femmes d’âge moyen et avancé sont facilement atteintes par la gonarthrose

Rubrique : Névralgie sciatique

6) 27 cas de névralgie sciatique traités par la puncture du « Zuo Gu Xue » (littéralement ‘’point d’ischion’’)

7) Les effets instantanés de la puncture des points Shu-transport des méridiens de même nom dans le traitement de la névralgie sciatique

8) 18 cas de névralgie sciatique traités par la moxibustion sur gingembre

9) L’analyse de l’efficacité du traitement de 168 cas de névralgie sciatique  par l’acupuncture avec une différenciation des syndromes physiopathologiques

Rubrique : Ulcérations buccales récurrentes

10) L’observation de l’efficacité du traitement acupunctural des ulcérations buccales récurrentes

11)  30 cas d’ulcérations buccales récurrentes (UBR) chroniques traités par l’acupuncture

Rubrique : Constipation

 12) Recherche clinique sur la constipation chronique chez les femmes avec un traitement en acupuncture-moxibustion associée à la pharmacopée chinoise et selon la différenciation des syndromes physiopathologiques

13)   L’observation clinique de 30 cas de constipation fonctionnelle chronique des seniors par la pharmacopée chinoise associée à l’acupuncture

14) 56 cas de constipation traités par la saignée  du point Shang Yang (1 G.I.) effectué par picotement d’aiguille

15) 20 cas de constipation traités par l’acupuncture

Rubrique : Hyperémèse gravidique

16) 39 cas d’hyperémèse gravidique traités par l’acupuncture

17) 47 cas d’hyperémèse gravidique traités par l’acupuncture

18) 40 cas d’hyperémèse traités par l’acupuncture-moxibustion

Rubrique : Le « Tou Tong Qi Xue » (point curieux traitant les céphalées)

19) 15 cas de céphalées traitées par le « Tou Tong Qi Xue » (point curieux traitant les céphalées)

20) Preuve expérimentée de l’efficacité thérapeutique rapportée par le texte « 15 cas de céphalées traités par le Tou Tong Qi Xue  (point curieux traitant les céphalées) 

 

**********

Rubrique : La théorie « les Reins commandent les os »

1) La compréhension et l’application clinique de la théorie « les Reins commandent les os » en MTC par WANG Zhi Min 王智民, ZHENG Hong Xin 郑洪新 (Université de médecine et de pharmacologie chinoises de la province de Liao Ning 辽宁中医药大学)

En développant la théorie « les Reins commandent les os », ce texte apporte des explications théoriques sur la relation entre les Reins et les os au niveau de la formation, de la croissance, du vieillissement ainsi que l’altération de ces derniers. Il développe également la notion selon laquelle le Jing (Essence) des Reins se transforme en moelle pour nourrir les os. La prise en compte de la relation étroite entre les Reins et les os permet de mieux comprendre et traiter les maladies osseuses.

  1. Les connaissances sur les os (Gu 骨) en MTC
  2. Les connaissances en MTC autour de la théorie « les Reins commandent les os »
  3. La formation et la croissance des os dans la théorie « les Reins commandent les os
  4. La théorie « les Reins commandent les os » et l’ostéoporose
  5. La théorie « les Reins commandent les os » et son application clinique

2) Recherche sur les affections osseuses et articulaires chez les personnes âgées à partir de la théorie « les Reins commandent les os » par HU Yu Tian 胡羽添, HE Xian 贺宪, WEI Chun Shan 魏春山 sous la direction du professeur CHEN Xiao Yin 陈孝银 (Département de médecine chinoise de l’Université de Ji Nan 暨南大学医学院中医系, dans la ville de Guang Zhou, province de Guang Dong)

La puncture des quatre esprits concerne les quatre points suivants portant le caractère « Shen 神 (Esprit) » : Shen Ting 神庭  (24 D.M.) du Du Mai, Shen Men神门 (7 C.) du Shou Shao Yin, Ben Shen 本神 (13 V.B.) du Zu Shao Yang, et Si Shen Cong 四神聪  (PCA 49/PC 29/ P.E-C.F.1/1 PC – TC). Il s’agit d’une formule de points d’acupuncture traitant des problèmes psychiatriques et neurologiques. Voici ses principales  actions : apaiser le Shen (Esprit) et ouvrir les orifices, éliminer les états dépressifs et maintenir la sérénité, arrêter les vertiges et calmer l’angoisse. Elle est particulièrement efficace contre l’infarctus  cérébral, les vertiges, le syndrome de Gilles de la Tourette, l’insomnie, l’épilepsie, l’intoxication au monoxyde de carbone et également certains « Yi Nan Zheng 疑难症 » (littéralement « maladies difficiles suscitant des interrogations »)

 

Rubrique : Gonarthrose

3) Les particularités et les analyses du choix des points d’acupuncture traitant la gonarthrose) par ZHANG Rong (Hôpital central de la deuxième armée de l’artillerie basée à Beijing北京第二炮兵总医院), LI Feng , LI Hang , WANG Chang Hai王常海 et SONG Yue Han宋月晗 (Université de médecine et de pharmacologie chinoises de la ville de Beijing 北京中医药大学)

La gonarthrose est une maladie courante dont la prévalence est élevée chez les personnes d’âge moyen et avancé. En Chine, au fur et à mesure du vieillissement de la population, le taux de prévalence de cette maladie augmente progressivement. Face à une société où le nombre de seniors ne cesse de croître, la recherche sur la gonarthrose devient une urgence. L’arthrose se caractérise par une calcification et une dégénérescence du cartilage, une prolifération osseuse entraînant un endurcissement des épiphyses et la production d’ostéophytes dans les périphéries de ces dernières. Au bout d’un certain temps, on voit apparaître des fissures au niveau du périoste et de la capsule articulaire, une atrophie des muscles proximaux, d’où l’instabilité articulaire, la subluxation et le blocage articulaire due à une contracture entraînant une flexion du genou.

Les périodiques de médecine chinoise en Chine rapportent de nombreux textes concernant le traitement et la prévention de cette maladie. Tous ont confirmé que l’acupuncture-moxibustion fait partie des méthodes valables et efficaces contre la gonarthrose tant sur le plan thérapeutique que sur le plan de la réhabilitation. Les auteurs de cet article ont étudié ceux qui ont été publiés entre 2001 et 2006 afin d’en dégager les particularités au niveau du choix des points d’acupuncture, les connaissances théoriques et les expériences cliniques acquises par les acupuncteurs chinois dans ce domaine.

4) 68 cas de gonarthrose traités par le seul point de Qu Chi (11 G.I.) par LI Xiao Hao李晓昊,HUANG Qing Chun黄清春,CHEN Ying沈鹰,DONG Zhe董哲  (Service de médecine chinoise de l’Hôpital central de l’Armée de libération de la zone militaire de Guang Zhou, dans la province de Guang Dong 广东省解放军广州军区广州总医院中医科)

Cette méthode consiste à puncturer uniquement Qu Chi (11 G.I.) Elle est associée à des mouvements du genou effectués par le patient pendant la manipulation d’aiguille. Appliquée aux 68 cas de gonarthrose, elle donne les résultats suivants : 29,4% de guérison (20 cas), 61,4% de grande efficacité (42 cas), 7,4% d’efficacité moyenne (5 cas). Le taux d’efficacité globale est de 98,2%. Méthode simple à mettre en œuvre, elle est rapidement efficace et dans un court délai de traitement.

La gonarthrose est marquée par des douleurs à cause des obstructions dans les tendons et les articulations  mentionnées ci-dessus. Ceci correspond au principe « les obstructions entraînent les douleurs » (不通则痛). C’est pourquoi dans le traitement des différentes maladies rhumatismales, il faut chercher à évacuer et à dégager les obstructions. Qu Chi (11 G.I.) est le point He-Terre du Shou Yang Ming. Il peut surtout éliminer la Chaleur, neutraliser le « Du 毒 » (toxines), détendre les muscles et disperser le Vent. Cependant, ce point peut aussi faire circuler le Qi et le Xue, relâcher les tendons et faciliter les mouvements des articulations.

5) Les femmes d’âge moyen et avancé sont facilement atteintes par la gonarthrose  par WANG Yu Ming王玉明  (médecin-chef adjoint de l’Hôpital de médecine chinoise de Beijing北京中医医院)

Chez les femmes, les fonctions des ovaires déclinent après 45 ans, ce qui entraîne une diminution des hormones femelles puis celle du métabolisme osseux, d’où des modifications dégénératives. Par ailleurs, l’usure chronique du genou due à l’âge et aux activités physiques constitue également une autre cause de cette arthrose. C’est pourquoi on l’observe souvent chez des femmes qui travaillent debout ou qui travaillent en marchant, comme les ouvrières du textile ou les vendeuses. Par ailleurs, le surpoids qui survient après la ménopause peut constituer un facteur aggravant. C’est pourquoi la prévalence de l’arthrose du genou augmente en suivant l’âge et elle est plus importante chez les femmes que chez les hommes. Par ailleurs, les femmes sont frappées plus tôt par cette maladie que les hommes. Ces dernières années, on a également constaté que la prévalence de cette maladie chez les retraitées très sportives augmentait. Ceci peut être dû à l’usage excessif du genou.

En MTC, le traitement de la gonarthrose consiste surtout à tonifier le Foie et les Reins car selon cette médecine, les Reins commandent les os et génèrent la moelle alors que le Foie commande les Jin (tissus tendino-musculaires ou tissus mous de l’appareil locomoteur) et conserve le Xue (sang). L’auteur de cet article préconise la tonification des Reins et du Foie et ce, par la pharmacopée chinoise. Par ailleurs, il recommande aux patientes de mener des activités physiques modérées et d’éviter l’immobilité.  Il donne également toute une série de consignes concrètes pour entretenir la santé du genou.

 

Rubrique : Névralgie sciatique

 6) 27 cas de névralgie sciatique traités par la puncture du « Zuo Gu Xue » (littéralement ‘’point d’ischion’’)  par WU Wei 吴伟, TAO Zhi Cai 陶志才, WANG Yi 王毅 (Hôpital du régiment n° 73072 basé dans la ville de Xin Qi, province de Jiang Su 江苏省新沂市73072部队医院)

La névralgie sicatique fait partie du « « Bi Zheng 痹证 » (syndrome d’obstruction ou syndrome rhumatismal) » de la MTC selon laquelle l’obstruction du Qi dans les Jing Luo est la principale cause des maladies rhumatismales. Or, la puncture sur le « Zuo Gu Xue » présenté dans cet article provoque de fortes sensations acupuncturales pouvant irradier jusqu’au pied ; ce qui montre qu’elle peut lever l’obstruction du Qi en permettant à ce dernier de circuler librement, d’où la disparition des douleurs et des paresthésies. Il faut savoir que ce point se situe sur le trajet du nerf sciatique. Sa puncture permet de réguler les fonctions de ce dernier, d’où les bons résultats (efficacité globale à 100% avec 24 cas guéris, et 3 cas améliorés).

7) Les effets instantanés de la puncture des points Shu-transport des méridiens de même nom dans le traitement de la névralgie sciatique par XU Shun Zeng徐顺增  (Hôpital du district de Ning Hua, province de Fu Jian 福建省宁化县医院)

Parmi les Shu antiques, les points Shu-transport sont particulièrement efficaces contre les lombalgies et les douleurs articulaires. Ceci est conforme à ce que dit la 68ème difficulté du Nan Jing (Canon des difficultés) :

        « Les points Shu-transport traitent la lourdeur du corps et les douleurs articulaires ».

Les Méridiens de même nom se lient les uns aux autres tout comme leur Qi respectif. À cause de cette liaison étroite, il y a une influence mutuelle dans ces Méridiens. Dans la méthode présentée dans cet article, le point Shu-transport des Méridien Tai Yang et des Méridiens Shao Yang sont employés en même temps, d’où l’intensification de leurs effets thérapeutiques qui permet d’arrêter  instantanément les douleurs.

Bilan sur 65 cas traités :

  • Grande efficacité : 20 cas (30,77%).
  • Efficacité moyenne : 43 cas (66,15%).
  • Sans efficacité : 2 cas (3,08%).

8) 18 cas de névralgie sciatique traités par la moxibustion sur gingembre par NIU Feng Jing 牛凤景 (Hôpital spécialisé dans les AVC de la commune ‘’Bei Guan’’ du district Qi Xian, dans la province de He Nan河南省淇县城镇北关中风专科), HAN Bao Sheng 韩宝生 (Clinique du district Qi Xian, province de He Nan), GUO Tong An 郭同安 (Hôpital populaire du district Qi Xian, province de He Na)

La moxibustion sur gingembre est une méthode efficace pour non seulement soutenir le Yang et accroître le Qi mais également disperser le Froid et arrêter les douleurs, d’où ses bons effets contre les douleurs rhumatismales. Selon les auteurs de cet article, l’acupuncture exécutée sur les points douloureux tels que Wei Zhong (40 V.) et Cheng Shan (57 V.) ne donne pas souvent les résultats escomptés. Or, selon le Nei Jing, « quand l’acupuncture ne parvient pas à traiter, il convient d’employer la moxibustion (针所不为灸之所宜) », d’où l’idée d’employer la moxibustion sur gingembre. Par ailleurs, cette méthode nécessite moins de temps de travail. En effet, elle agit vite en provoquant rapidement un érythème avec une surface plus large. En même temps, le patient peut ressentir une sensation de chaleur dans les points suivants : Wei Zhong (40 V.), Cheng Shan (57 V.) et Kun Lun (60 V.) Certains patients peuvent même présenter une transpiration de l’ensemble du corps. Il s’agit là de bons signes de rétablissement. Chez de nombreux patients, la survenue de ces signes entraîne instantanément l’atténuation des douleurs.

Bilan sur 18 cas traités :

  • Guérison (disparition des signes et des symptômes ainsi que des points douloureux à la pression) : 10 cas (55%).
  • Grande amélioration (disparition des douleurs, persistance d’une sensation de courbature, d’engourdissement ou de distension) : 3 cas (17%).
  • Amélioration moyenne (diminution des douleurs, aucune modification pour les autres signes et symptômes) : 3 cas (17%).
  • Sans résultat (aucune amélioration) : 2 cas (11%).

9) L’analyse de l’efficacité du traitement de 168 cas de névralgie sciatique  par l’acupuncture avec la différenciation des syndromes physiopathologiques par CHEN Shu Qin 陈淑琴  (Hôpital n° 4 de la ville de Da Qing, province de Hei Long Jiang 黑龙江省大庆市第四医院), LI Xiao Guang 李晓光 (Hôpital de médecine chinoise de la ville de Ha Er Bin, province de Hei Long Jiang 黑龙江省哈尔滨市中医院), CHENG Dong 程东 (Service de santé de l’École d’ingénierie chimique de la ville de Ha Er Bin, province de Hei Long Jiang 黑龙江省哈尔滨市化工学校卫生所)

Le « Bi Zheng 痹证 » (syndrome d’obstruction ou syndrome rhumatismal) dont la névralgie sciatique fait partie provient des obstructions du Qi et du Xue par les Xie Qi (énergies nuisibles ou agents pathogènes). Ces derniers peuvent être d’origine externe et interne. À cela s’ajoute une déficience innée ou habituelle du corps facilitant l’atteinte des Xie Qi externes. Or, l’acupuncture peut à la fois soutenir le Zheng Qi (Qi correcteur ou énergies réparatrices) et expulser les Xie Qi (énergies nuisibles ou agents pathogènes) en libérant la circulation du Qi et du Xue dans les Jing Luo.

Selon le diagnostic par la différenciation des Méridiens, la névralgie sciatique implique le Zu Shao Yang et le Zu Tai Yang. Le traitement consiste alors à prendre principalement des points de ces deux Méridiens. Il prend également en compte les formes physiopathologiques suivantes :

  1. A) Obstruction de Vent-Froid
  2. B) Obstruction de Chaleur
  3. C) Obstruction d’Humidité
  4. D) Déficience du Foie et des Reins
  5. E) Stagnation de Qi et de Xue

D’autres points sont à ajouter en fonction des symptômes (douleurs de la face externe du membre atteint, douleurs de la face postérieure du membre atteint, douleurs du sacrum, douleurs et paresthésies de la face externe du pied).

Bilan sur 168 cas traités :

  • Guérison (disparition des signes et des symptômes, disparition des points douloureux à la pression le long du trajet du nerf sciatique, rétablissement des mouvements lombaires, augmentation manifeste de la levée de la jambe dans le test de Lasègue) : 86 cas (51,19%).
  • Amélioration (amélioration des signes et des symptômes) : 79 cas (47,01%)
  • Sans efficacité (aucune amélioration) : 3 cas (1,8%).
  • Le taux d’efficacité globale est de 98,2%.

 

Rubrique : Ulcérations buccales récurrentes

10) L’observation de l’efficacité du traitement acupunctural des ulcérations buccales récurrentes  par CHEN Yan Ming 陈艳明 et  WANG Ling Shu 王灵枢 sous la direction du professeur CUI Hai 崔海 (Département de médecine chinoise de l’Institut de médecine et  pharmacologie chinoises de la faculté de médecine de la capitale 首都医科大学中医药学院中医系)

Les ulcérations buccales récurrentes sont également dénommées « ulcérations aphteuses récurrentes ». Il s’agit d’une altération ulcéreuse des muqueuses buccales récidivantes souvent observées en clinique. Les douleurs que provoquent ces ulcérations sont persistantes et elles gênent la parole, l’ingestion et l’état mental, d’où leur impact négatif sur la qualité de vie. Jusqu’à présent, la médecine occidentale n’a pas encore élucidé l’étiopathologie des ulcérations buccales récurrentes. Cependant, la plupart des spécialistes pensent qu’elles proviennent des troubles des fonctions immunitaires, d’où un recours fréquent aux anti-inflammatoires et à l’immunothérapie globale. Cette maladie fait partie des maladies suivantes de la MTC : « Kou Chuang 口疮 » (boutons buccaux), « Kou Yang 口疡 » (ulcères buccaux), « Kou Gan 口疳 » (maladie buccale). En clinique, on observe surtout des cas qui sont dominés par le Feu et la Chaleur du Cœur et de la Rate. Sur le plan thérapeutique, il faut traiter selon le syndrome physiopathologique et selon les Méridiens impliqués.

De septembre 2003 à février 2005, les auteurs de cet article en ont  traité 37 cas en relation avec l’accumulation de Chaleur dans le Cœur et la Rate par l’acupuncture donc voici le bilan :

  • Guérison (résorption des ulcérations entre 4 et 5 jours, disparition des symptômes et des signes, pas de rechute au-delà de 6 mois) : 12 cas (32,5%).
  • Grande efficacité (résorption des ulcérations entre 4 et 5 jours, disparition des signes et des symptômes, moins de deux rechutes à 6 mois) 11 cas (29,7%)
  • Amélioration (résorption des ulcérations entre 6 et 7 jours, disparition quasi-totale des signes et des symptômes, pas d’amélioration au niveau des rechutes à 6 mois) 8 cas (21,6%)
  • Sans efficacité (aucune amélioration) 6 cas (16,2%)

11) 30 cas d’ulcérations buccales récurrentes chroniques traités par l’acupuncture  par SUN Yu Feng 孙玉凤, YANG Xiao Jun 杨晓军, LING Zhen Hua 凌振华 (Bureau de recherches en acupuncture-moxibustion du centre de recherches en médecine et en pharmacologie chinoises de la province de He Bei河北省中医药研究所针灸研究室)

Selon la MTC, les ulcérations buccales récurrentes peuvent provenir d’une blessure buccale mal guérie, de facteurs mentaux ou d’une consommation excessive d’aliments piquants. Sur le plan physiopathologique, il y a souvent un déficit du Yin avec excès de Feu qui monte en causant des états inflammatoires. C’est pourquoi il faut accroître le Yin et abaisser le Feu. Il est également important de renforcer le Zheng Qi (Qi correcteur ou énergies réparatrices) du corps pour augmenter les défenses du corps contre les maladies et le pouvoir de rétablissement du corps.

Bilan sur 30 cas traités :

  • Grande efficacité (disparition totale des douleurs avec résorption rapide des ulcérations, diminution de la fréquence des rechutes ou pas de rechute à six mois, diminution de l’intensité des signes et des symptômes en cas de rechute) : 26 cas (86,66%).
  • Efficacité moyenne (diminution des douleurs, résorption incomplète des ulcérations ou résorption complète mais avec une rechute rapide : 4 cas (13,44%).
  • Le taux d’efficacité globale est de 100%.
  • Le délai le plus rapide est de 1 à 3 jours et le plus long est de 30 jours.

 

Rubrique : Constipation

12) Recherche clinique sur la constipation chronique chez les femmes avec un traitement en acupuncture-moxibustion associée à la pharmacopée chinoise et selon la différenciation des syndromes physiopathologiques par LI Ou 李鸥, HUANG Yong 黄泳et HE Jian Ping 何剑平 (Service proctologique de l’Hôpital « Zhu Jiang » appartenant à  la faculté de médecine « Nan Fang », dans la ville de Guang Zhou, province de Guang Dong 广东省广州市南方医科大学珠江医院肛肠科)

La constipation fonctionnelle chronique est une maladie rebelle souvent observée en clinique. Voici ses principaux signes et symptômes : selles sèches et dures nécessitant des efforts de poussée, sensation d’une évacuation incomplète ou d’une obstruction anale. Faisant partie des maladies dites rebelles c’est-à-dire difficiles à traiter, elle est surtout en relation avec un mode de vie malsain et des excès émotionnels. Selon une étude épidémiologique, la prévalence de cette maladie en Chine est de 3 à 17% de la population. Les femmes sont plus atteintes que les hommes : 3 femmes pour 1 homme. La prévalence chez les femmes chinoises adultes souffrant de cette maladie est de 12,8% environ. Les études ont également montré que cette prévalence s’accroît avec l’âge. Il s’agit d’une maladie récidivante qui perdure et se guérit difficilement, d’où son impact important sur la santé morale et physique des malades. Face à elle, la médecine occidentale propose des solutions visant les symptômes. Par ailleurs, ces dernières ne sont pas nombreuses, efficaces et exemptes d’effets secondaires.

  • Objectif : observation de l’efficacité thérapeutique du traitement de la constipation fonctionnelle chronique féminine par l’acupuncture-moxibustion associée à la pharmacopée chinoise selon la différenciation des syndromes physiopathologiques.
  • Méthodologie :

– 289 patientes divisées en deux groupes : groupe A constitué de 193 patientes et traitées par l’acupuncture-moxibustion associée à la pharmacopée chinoise ; groupe B constitué de 96 cas traitées par une médication occidentale.

– Le bilan relatif à la fois à l’efficacité thérapeutique et aux effets secondaires  est établi après 2 semaines de traitement.

  • Résultats : 92,6% de l’efficacité globale pour le groupe A contre 65,3% pour le groupe B ; 9,2 % d’effets secondaires pour le groupe A contre 22,2% pour le groupe B.

13) L’observation clinique de 30 cas de constipation fonctionnelle chronique des seniors par la pharmacopée chinoise associée à l’acupuncture  par XIAO Jian 肖坚 (Hôpital central de la ville de Shao Yang, province de Hu Nan 湖南邵阳市中心医院)

Aux États-Unis, au Royaume-Uni et au Canada, 10 à 15% de la population souffrent de la constipation. Dans les pays asiatiques, le taux de prévalence de cette maladie est de 14% environ. De nos jours, en Chine, le traitement de la constipation fonctionnelle chronique manque de standardisation, d’où l’existence de nombreux plans thérapeutiques dont l’efficacité n’est pas sûre. Personnellement, dans les cas de constipation fonctionnelle chronique des seniors en relation avec déficit simultané de Qi et de Xue, l’auteur de cet article emploie la formule « Yi Qi Yang Xue Run Chang Fang 益气养血润肠方 » (Formule pour augmenter le Qi, nourrir le sang et humidifier les intestins) associée à l’acupuncture. Son traitement donne de bons résultats.

  • Objectif : observation de l’efficacité thérapeutique du traitement de la constipation fonctionnelle chronique des seniors par la formule personnelle « Yi Qi Yang Xue Run Chang Fang 益气养血润肠方» associée à l’acupuncture.
  • Méthodologie :

– 60 patients divisés en deux groupes : groupe A constitué de 30 patients et traités par la méthode mentionnée ci-dessus ; groupe B constitué de 30 patients traités par « Ma Ren Ruan Jiao Nang麻仁软胶囊 » (Gélules de Ma Ren).

– Le bilan est établi après 2 semaines de traitement.

  • Résultats : 86,7% d’efficacité globale pour le groupe A contre 70 % pour le groupe B.

14) 56 cas de constipation traités par la saignée  du point Shang Yang (1 G.I.) effectué par picotement d’aiguille  par XU Kai Zheng 许凯声 (Hôpital du district de Pu Tian, province de Fu Jian 福建省莆田县医院)

La constipation des cas traités dans cet article peut être causée par un alitement de longue durée entraînant une stagnation de Qi et un dysfonctionnement du transit intestinal. Elle peut également être en relation avec une Chaleur du Poumon épuisant les Jin Ye (liquides organiques) du Gros Intestin.  Parmi les cas traités, 20 cas relèvent de l’hémiplégie consécutives à un AVC ; 28 cas de la paralysie de traumatisme crânien ; 8 cas de la paraplégie d’origine traumatique. Parmi ces cas, 12  se trouvent dans un coma avec une constipation de 4 à 14 jours.

Bilan :

  • Efficacité (évacuation des selles à moins de 24 heures) : 51 cas.
  • Inefficacité (pas d’évacuation des selles à moins de 24 heures) : 5 cas
  • Efficacité globale est de 91,07%.
  • Parmi les cas de Chaleur en Plénitude, il y a 39 cas d’efficacité et 3 cas d’inefficacité.
  • Parmi les cas de déficit de Qi, 9 cas d’efficacité et 1 cas d’inefficacité.
  • Parmi les cas de déficit de Yang avec Froid, 4 cas d’efficacité et 1 cas d’inefficacité.
  • Le délai le plus court d’évacuation des selles est d’une heure après le traitement. Le délai le plus long est de 24 heures. En général, les selles s’évacuent de 4 à 10 heures après le traitement. Par ailleurs, les selles évacuées sont en général humides.

15) 20 cas de constipation traités par l’acupuncture par YA0 Hui Yan 姚会艳, KANG Zhe Feng 康哲峰, LÜ Xia 吕霞 (Service de médecine chinoise de l’Hôpital n° 252 de l’Armée de Libération, dans la ville de Bao Ding, province de He Bei解放军二五二医院中医科, 河北保定)

De septembre 1999 à septembre 2000, les auteurs de cet article ont traité 20 cas de constipation par la puncture de He Gu (4 G.I.) et de Fu Liu (7 Rn) avec des résultats satisfaisants. Voici leur bilan :

  • Guérison (évacuation quotidienne des selles sans difficulté, pas de rechute à 3 mois) : 17 cas (85%).
  • Amélioration (évacuation des selles sans difficulté tous les 2 à 3 jours) : 3 cas (15%).
  • Le taux d’efficacité est de 100%.

 

Rubrique : Hyperémèse gravidique

16) 39 cas d’hyperémèse gravidique traités par l’acupuncture  par ZHAO Rong Jun 赵荣俊 (Hôpital populaire n° 2 du district de Gai Yang, province de Hu Bei 湖北省沔阳县第二人民医院)

Au début de la grossesse (5 à 10 semaines), la plupart des femmes enceintes présentent : diminution ou perte d’appétit, nausées ou vomissements matinaux, désir d’aliments acides. Ce phénomène disparaît entre la 10ème et la 12ème semaine de grossesse. En général, il n’a aucun impact sur la santé des femmes enceintes. Cependant, une partie des femmes présentent fréquemment  des nausées ou des vomissements à un point tel qu’elles vomissent aussitôt après avoir mangé. Les vomissements peuvent survenir même à jeun et on peut trouver de la bile ou du sang dans les vomissements. Les cas graves peuvent entraîner : déshydratation, troubles électrolytiques, acidose. À ce stade, il est très difficile pour les patientes d’ingérer des médicaments qui, souvent, ne donnent pas de résultats. Depuis plusieurs années, je traite ce problème avec l’acupuncture et j’obtiens des résultats satisfaisants.

L’auteur de cet article traite ce trouble en le distinguant en trois formes physiopathologiques suivantes :

  1. A) Déficience de
  2. B) Chaleur du Foie
  3. C) Mucosités-Glaires (Tan Yin).

Bilan sur 39 cas d’hyperémèse :

  • Critères d’efficacité : arrêt des vomissements avec la possibilité de manger à nouveau sinon c’est de l’inefficacité.
  • Parmi les cas traités, 1 cas avec efficacité du traitement après 2 jours de traitement ; 31 cas après 3 à 5 jours de traitement ; 1 cas après 5 à 7 jours de traitement. 1 cas sans efficacité après 5 jours de traitement. Le taux d’efficacité global est de 97%.

17) 47 cas d’hyperémèse gravidique traités par l’acupuncture par CONG Hui Fang 丛惠芳, SHENG Guo Bin 盛国滨, CHEN Jing Bo 陈静波 (Hôpital de l’Institut de médecine chinoise de la province de Hei Long Jiang黑龙江中医学院附属医院)

Pendant la grossesse, le Xue s’accumule dans l’utérus pour nourrir le Yuan Qi du fœtus, ce qui entraîne une abondance de Qi dans le Chong Mai. À cause de la liaison entre le Chong Mai et le Zu Yang Ming, le Qi de ce dernier monte à contre-courant en agressant l’Estomac, d’où la dysharmonie de cet organe. Cette montée est à l’origine des nausées et des vomissements.

Pour traiter ce trouble, les auteurs de cet article emploient principalement Nei Guan (6 M.C.), Zhong Wan (12 R.M.) et Zu San Li (36 E.) Ils les associent à d’autres en fonction des trois syndromes physiopathologiques suivants :

  • Humidité-Chaleur
  • Blocage du Qi du Foie
  • Chaleur d’Estomac.

Voici les résultats thérapeutiques auprès de 47 cas traités :

  • Guérison (disparition totale des signes et des symptômes, rétablissement des indices biologiques normaux) : 38 cas (80,85%).
  • Amélioration (amélioration nette des signes et des symptômes, amélioration des indices biologiques) : 7 cas (14,89%).
  • Sans efficacité (aucune amélioration) : 2 cas (4,26%).
  • Taux d’efficacité globale : 95,74%.

18) 40 cas d’hyperémèse traités par l’acupuncture-moxibustion par DUAN Ru Sheng 段如胜, LIU Yi 刘义, DENG Guo Zhi 邓国志 (Service d’acupuncture-moxibustion et de Tui Na de l’Hôpital de la faculté de médecine de la ville de Bin Zhou, province de Shan Dong 山东滨州医学院附属医院针灸推拿室)

Sur le plan pathologique, l’hyperémèse gravidique est principalement en relation avec l’absence de descente du Qi de l’Estomac. Après la grossesse, l’arrêt des règles fait qu’il n’y a plus d’évacuation du sang utérin. Le sang s’accumule dans l’utérus, d’où l’abondance énergétique du Chong Mai. Chez les femmes enceintes dont la Rate et l’Estomac sont habituellement faibles, cette abondance fait monter à contre-courant le Qi de l’Estomac, d’où la dysharmonie fonctionnelle de cet organe. Chez les femmes ayant des perturbations émotionnelles, le Qi du Foie se bloque et s’accumule pour engendrer de la Chaleur. La grossesse aggrave cette dernière qui monte à contre-courant pour aller agresser l’Estomac. On appelle ce phénomène « dysharmonie entre le Foie et l’Estomac », un phénomène dans lequel le Qi de l’Estomac ne descend plus, d’où des nausées et des vomissements. Il faut se rappeler que dans le fonctionnement normal de l’Estomac, le  Qi (de l’estomac) doit descendre.

Ces dernières années, les auteurs de cet article ont traité 40 cas d’hyperémèse gravidique avec la méthode « Ying Sui Bu Xie 迎随补泻 » (la tonification et la dispersion selon le sens du trajet des Méridiens) et la méthode « Xu Ji Bu Xie 徐疾补泻 » (la tonification et la dispersion rapides et lentes). Cette méthode leur a permis d’obtenir de bons résultats :

  • Grande efficacité (disparition des nausées et des vomissements, augmentation de l’appétit, pas de rechute à 15 jours) : 32 cas (80%)
  • Efficacité moyenne (disparition des nausées et des vomissements, petite augmentation de l’appétit, rechute à moins de 15 jours) : 8 cas (20%)
  • Sans efficacité (aucune amélioration) : 0 cas.

 

Rubrique : Le « Tou Tong Qi Xue » (point curieux traitant les céphalées)

19) 15 cas de céphalées traitées par le « Tou Tong Qi Xue » (point curieux traitant les céphalées) par JIAO Jun Jie 焦俊杰 (Service neurologique de l’hôpital Chao Yang de Beijing 北京朝阳医院神经科)

Dans la pratique clinique, l’auteur de cet article emploie la puncture du « Tou Tong Qi Xue 头痛奇穴 », découvert par lui-même, pour traiter la névralgie du nerf grand occipital (ou névralgie d’Arnold), la névralgie du nerf petit occipital, la névralgie de l’oreille et la névralgie de la première branche du trijumeau. Il a pu constater que ce traitement est doté d’une efficacité manifeste : il peut éliminer instantanément les douleurs. Ses effets sont plus rapides que la carbamazépine et ce, sans effets secondaires. Ce texte rapporte un bilan clinique et la découverte de ce point.

20) Preuve expérimentée de l’efficacité thérapeutique rapportée par le texte « 15 cas de céphalées traités par le Tou Tong Qi Xue (point curieux traitant les céphalées) » par ZHANG Chang Xi张长喜 (Service de médecine chinoise et d’acupuncture-moxibustion de l’hôpital populaire de la ville de Ling Wu, région autonome du Ning Xia 宁夏灵武市人民医院中医针灸科)

La lecture du texte « 15 cas de céphalées traités par le Tou Tong Qi Xue » de JIAO Jun Jie (auteur du précédent article) a permis à l’auteur de cet article de tirer un grand bénéfice. Ainsi, d’avril 2002 jusqu’au mars 2003, il a employé le point en question pour traiter avec de bons résultats de nombreux types de céphalée (névralgie du nerf grand occipital, céphalée de tension d’un seul côté, céphalée accompagnée d’esprit embrouillé et de sensation de distension causée par la cervicarthrose, névralgie du trijumeau) :

  • Guérison (disparition complète des douleurs après 1 à 6 séances, pas de rechute à 2 mois) : 17 cas (58,6%).
  • Grande efficacité (diminution nette des douleurs après 3 à 6 séances, pas d’aggravation à 1 mois) : 9 cas (31%).
  • Sans efficacité (diminution peu évidente des douleurs après 6 séances ou disparition des douleurs mais rechutes survenant rapidement) : 3 cas.
  • Le taux d’efficacité global est de 89,7%.

Il a également découvert que ce point procure une efficacité sensationnelle face à l’insomnie et à la perte de connaissance.

 

 

**************