ATC-9-Couverture-cmjn-fini

A.T.C Recueil n°9

23,00€

Textes sélectionnés, adaptés, traduits et annotés
par
LIN Shi Shan

 

  • 135 pages
  • Format A5 (14 cm x 20,5 cm)
  • ISBN 2-910589-23-4

 

Rubrique : Démences séniles

1) Les démences séniles (maladie d’Alzheimer etc.) selon la MTC
2) Traitement des démences séniles par des punctures transperçantes

Rubrique : Fibromyalgie

3) Observation clinique du traitement acupunctural de la fibromyalgie
4) Fibromyalgie : observation clinique de l’efficacité du traitement acupunctural selon la différenciation des syndromes physiopathologiques

Rubrique : Maladie de Parkinson

5) L’expérience du maître Shi Yan Qing dans le traitement de la maladie de Parkinson
6) Observation clinique de 40 cas de maladie de Parkinson traités par acupuncture

Rubrique : Dépression

7) La démarche méthodologique du traitement d’acupuncture-moxibustion de la dépression
8) 101 cas d’états dépressifs traités par l’électropuncture

Rubrique : Céphalées

9) 46 cas de céphalée de tension traités essentiellement par les points cervicaux
10) 30 cas de céphalées traités essentiellement par la puncture de San Yin Jiao (6 Rt)

Rubrique : Zona

11) Traitement de 57 cas de zona par l’acupuncture associée à une application externe de médicament
12) Traitement du zona par une combinaison de : marteau  » fleur de prunier « , ventouse et application externe

Rubriques : Thèmes divers

13) Traitement acupunctural de 36 cas de fièvre infantile due à une infection virale
14) 12 cas de sclérose en plaques traités par les points Shu dorsaux
15) Traitement de l’obésité par l’acupuncture-moxibustion à partir de la théorie de la Rate
16) Aperçu de l’étude sur la fréquence de l’utilisation des points d’acupuncture

**********

Rubrique : Démences séniles

1) Les démences séniles (maladie d’Alzheimer etc.) selon la MTC par Xu Jing Hua (coauteur de l’ouvrage Zhong Yi Lao Nian Bing : Gériatrie en médecine chinoise)
1. Définition
2. Maladies correspondantes en médecine occidentale
3. Références historiques
4. Étiopathologie
– Déficience des Reins entraînant l’insuffisance de la mer des moelles (Sui Hai : cerveau)
– Déficience simultanée du Qi et du sang
– Stagnation du Qi et stase de sang
– Obstruction des orifices (clairs) par les mucosités
5. Traitement par la pharmacopée chinoise (Signes / Principes thérapeutiques / Formules recommandées)
6. Traitement par l’acupuncture-moxibustion selon les ouvrages chinois suivants :
– Pratique de diagnostic et de thérapie par l’association des médecines chinoise et occidentale
– Études sur les maladies du cerveau en médecine chinoise
– L’essentiel du traitement par l’acupuncture-moxibustion des maladies difficiles
– Traitements et prévention des maladies gérontologiques
– Gériatrie en médecine chinoise

2) Traitement des démences séniles par des punctures transperçantes par Yang Zi Jiang (École médicale supérieure et spécialisée de la ville de Han Dan dans la province de He Bei) et Li Shu Er (Hôpital des employés de la mine de fer de la commune de Kuan Shan Chun du district de Wu An dans la province de He Bei)
Les auteurs de cet article rapportent leur expérience dans le traitement de 29 cas de démences séniles avec des résultats satisfaisants. Les points proposés, sous les effets de la puncture transperçante, régularisent les fonctions du Cœur, des Reins et du Cerveau. En d’autres termes, ils accélèrent la régénérescence et la revivification des cellules cérébrales d’où leur efficacité dans le traitement des démences séniles.

***

Rubrique : Fibromyalgie

3) Observation clinique du traitement acupunctural de la fibromyalgie par Zhang You Gui (Centre de la thérapie d’acupuncture-moxibustion spécifique de l’Hôpital d’acupuncture-moxibustion attaché à l’Institut de médecine chinoise de la province d’An Hui)
Selon l’Association des rhumatismes des États-Unis, la fibromyalgie est l’une des maladies rhumatismales les plus souvent observées juste après la polyarthrite rhumatoïde et l’arthrose. Dans le passé, en Chine, peu de recherches ont porté sur cette maladie. Depuis ces dernières années, celle-ci suscite de plus en plus de considération en clinique. Entre juin 1995 et juin 1999, l’auteur de cet article a mené une observation clinique auprès de 64 patients atteints de cette maladie répartis en deux groupes auxquels il a appliqué respectivement un traitement acupunctural et un traitement médicamenteux.

4) Fibromyalgie : observation clinique de l’efficacité du traitement acupunctural selon la différenciation des syndromes physiopathologiques par Wang Shou Peng et Wang Xiao Fan (Clinique de l’École d’aviation n° 2 de l’Armée de l’air de la ville de Chang Chun), Zhang Da Xi (Institut clinique n° 1 de l’Université de Ji Lin ), Xia Ping (Hôpital attaché à l’École médicale supérieure spécialisée de la ville de Chang Chun) et Yang Hong Xing (Institut de médecine chinoise de la ville de Chang Chun)
Difficile à traiter, la fibromyalgie est une maladie rhumatismale n’affectant pas les articulations. Elle se caractérise par des troubles neuropsychiatriques graves et par des dizaines de points de douleurs insupportables et diffus dans l’ensemble du corps. De nos jours, il n’existe pas de traitement efficace pour faire face à cette maladie aux signes et aux symptômes graves et dont les personnes atteintes perdent la capacité de travailler voire l’autonomie dans la vie de tous les jours. Durant ces cinq dernières années, les auteurs de cet article ont traité 28 patients par l’acupuncture basée sur le diagnostic des méridiens et ont obtenu de bon résultats.

***

Rubrique : Maladie de Parkinson

5) L’expérience du maître Shi Yan Qing dans le traitement de la maladie de Parkinson par Shi Xiao Wen (Service d’acupuncture-moxibusation de l’Hôpital de médecine chinoise de la ville de Jia Xing dans la province Zhe Jiang)
Médecin chef, maître Shi Yan Qing fait partie des 500 premiers médecins réputés en médecine chinoise auxquels l’état chinois donne la charge de transmettre leurs expériences aux jeunes générations. Il excelle dans la thérapie par le Wen Zhen (aiguilles chauffées au moxa) et possède des méthodes très personnelles dans le traitement des maladies difficiles. Depuis plusieurs années, il traite avec le Wen Zhen plusieurs dizaines de cas de maladie de Parkinson avec de très bons résultats. Cet article présente sa méthode qui peut servir de référence aux confrères.

6) Observation clinique de 40 cas de maladie de Parkinson traités par acupuncture par Chen Li Guo (Institut d’acupuncture-moxibustion et d’orthopédie de la ville de Bei Jing)
En MTC, la maladie de Parkinson fait partie du domaine de Chan Zheng (syndrome de tremblement) et de Jing Zheng (syndrome de contracture). Tous les spécialistes s’accordent à dire qu’il s’agit d’une maladie de type  » déficience de la racine et plénitude de la cime  » (Ben Xu Biao Shi). Ici, la déficience de la racine concerne l’insuffisance du Yin du Foie et des Reins (Gan Shen Bu Zu) et la plénitude de la cime concerne le vent, les mucosités, la stase de sang et le feu. Vu l’inexistence de médicaments ayant une efficacité réelle, l’auteur a mis au point, après une longue pratique, un traitement acupunctural nommé  » Hu Di Qi Xue  » (7 points d’acupuncture en bas de la tête). Il s’agit de points efficaces contre la maladie de Parkinson et qui se situent sur une même zone, sur la nuque en l’occurrence, ce qui facilite le travail.

***

Rubrique : Dépression

7) La démarche méthodologique du traitement d’acupuncture-moxibustion de la dépression par Wang Ling Ling, Liu Lan Ying, Lu Mei et Li Da (Université de médecine et de pharmacologie chinoise de la ville de Nan Jing dans la province de Jiang Su)
Le dérèglement du Nao Shen (cerveau-esprit) constitue la principale pathologie de la dépression (Yi Yu Zheng) laquelle implique également le Foie, le Cœur, la Rate et les Reins. Ce dérèglement entraîne successivement : blocage des mouvements du Qi dans les Zang Fu et les Jing Luo, obstruction par les mucosités, stase de sang et déficit du Qi, du sang, du Yin et du Yang. C’est pourquoi, le traitement par acupuncture-moxibustion de la dépression doit consister à équilibrer le cerveau (Nao) et à harmoniser le Shen (Esprit) afin de corriger les troubles émotionnels. Par ailleurs, il faut, d’une part, rééquilibrer le Yin et le Yang de l’ensemble du corps à partir d’un diagnostic par la différenciation des syndromes physiopathologiques, et d’autre part, atténuer les signes nombreux et variés par des points appropriés.

8) 101 cas d’états dépressifs traités par l’électropuncture par Dong Zi Ping (Hôpital  » Jian An  » de la ville de Xu Chang)
Les sujets dépressifs se plaignent principalement d’une apathie mentale, d’une baisse d’activité affective, d’un désintérêt plus ou moins grave vis-à-vis de la vie. Ils présentent surtout les signes suivants : réactions lentes, insomnie, perte de poids, baisse d’activité, et dans les cas graves : désirs de suicide. De nos jours, en médecine occidentale, les antidépresseurs procurent une certaine efficacité mais nécessitent un usage prolongé. Le traitement d’électropuncture exposé dans cet article donne des résultats satisfaisants et un taux de rechute assez bas. Facile à mettre en œuvre, il permet d’éviter les antidépresseurs. Par ailleurs, son efficacité est notoire quand il s’agit des signes somatiques dus à l’état dépressif et anxieux. Elle est surtout remarquable vis-à-vis de la dépression réactionnelle.

***

Rubrique : Céphalées

9) 46 cas de céphalée de tension traités essentiellement par les points cervicaux par Gao Jian Zhong et Zhu Gui Ling (Hôpital de médecine chinoise de la ville de Rong Cheng dans la province de Shan Dong)
Le professeur Gao Wei Bin excelle dans le traitement des maladies neurologiques par l’utilisation des points cervicaux. Les auteurs de cet article, élèves de ce professeur, appliquent ces points dans le traitement de la céphalée de tension (Jin Zhang Xing Tou Tong). Ils en ont traité 46 cas avec des résultats satisfaisants.

10) 30 cas de céphalées traités essentiellement par la puncture de San Yin Jiao (6 Rt) par Feng Jun (Service de médecine chinoise de l’Hôpital n°39 de la ville de Shen Zhen)
Le point San Yin Jiao (6 Rt) fait partie des points les plus souvent utilisés que le lecteur pourra trouver dans l’article n° 16 sur la fréquence de l’utilisation des points. Son usage est très large mais rares sont les acupuncteurs qui l’emploient pour traiter les céphalées. L’auteur de l’article n° 10 l’utilise seul pour traiter différents types de céphalée y compris la céphalée de tension. Il faut, cependant, signaler qu’il s’agit avant tout de céphalées de causes internes.

***

Rubrique : Zona

11) Traitement de 57 cas de zona par l’acupuncture associée à une application externe de médicament par Yi Xiu Mei (Hôpital de l’école normale de la ville de Lin Yi, province de Shan Dong) et Yu De Li (Service de planning familial de la ville de Fei Xian, province de Shan Dong)
Il n’existe pas (en médecine occidentale) de traitement particulièrement efficace contre le zona, dermatose infectieuse et virale. De 1998 à 2002, les auteurs de cet article en ont traité 58 cas par l’acupuncture associée, d’une part, à une application externe de : BAI FAN (Alumen), XIONG HUANG (Realgar) et SHI CU (vinaigre), et d’autre part, à des soins complémentaires. Très efficace et facile à mettre en œuvre, ce traitement mérite d’être largement diffusé.

12) Traitement du zona par une combinaison de : marteau  » fleur de prunier « , ventouse et application externe par Xi Nu Long (Hôpital annexe  » Cheng Nan  » de l’Hôpital de médecine chinoise de la ville de Tie Ling dans la province de Liao Ning)
52 cas de zona traités par une combinaison de : marteau  » fleur de prunier « , ventouses et application externe. 49 cas sont guéris ; 2 cas avec une amélioration nette ; 1 cas avec amélioration moyenne. Cette méthode permet de maîtriser efficacement l’évolution du zona. Grâce à ses effets antalgiques performants, elle peut atténuer rapidement la souffrance physique et mentale du patient.

***

Rubriques : Thèmes divers

13) Traitement acupunctural de 36 cas de fièvre infantile due à une infection virale par Yang Bing (Service d’acupuncture-moxibustion de l’Hôpital populaire n° 1, ville de Nei Jiang, dans le Si Chuan)
La fièvre infantile due à une infection virale est très fréquente surtout en hiver car les enfants ont un Yang encore fragile face aux agressions externes notamment face au froid lequel affaiblit le Yang (défense immunitaire) favorisant ainsi l’atteinte par les virus. Or, selon l’auteur de cet article, les traitements contre cette fièvre en médecine occidentale ne donnent pas souvent de bons résultats. Il propose donc un traitement acupunctural composé de trois points spécifiques : Da Zhui (14 D.M.), Qu Chi (11 G.I.) et He Gu (4 G.I.)

14) 12 cas de sclérose en plaques traités par les points Shu dorsaux par Nie Hui et Mei Chen Jian (Hôpital n° 1 attaché à l’Université de médecine et de pharmacopée chinoises de la province de Hei Long Jiang) et Fang Li (Faculté de médecine de la ville de Ha Er Bin)
Maladie démyélinisante, la sclérose en plaques entraîne les signes et les symptômes suivants selon la position des plaques : paralysie, engourdissement, spasmes douloureux, aphonie, troubles de la vue, ataxie, troubles psychiatriques et de l’intelligence. En clinique, pendant la période aiguë, on emploie souvent la corticothérapie en tant que traitement principal. Depuis ces dernières années, pour la même phase, les auteurs de cet article utilisent en plus l’acupuncture-moxibustion en tant que traitement complémentaire. Par contre, en période de rémission, ils emploient l’acupuncture-moxibustion comme traitement principal. Avec cette démarche, ils ont obtenu d’assez bons résultats.

15) Traitement de l’obésité par l’acupuncture-moxibustion à partir de la théorie de la Rate par Meng Yun Feng et Zhou Mei Xi (Section n°2 de la médecine clinique de l’Institut de médecine chinoise de la province d’An Hui)
À partir des théories de la médecine chinoise, ce texte analyse le mécanisme thérapeutique de l’obésité par l’acupuncture-moxibustion. Basée non seulement sur les théories de  » Rate et Estomac  » de la médecine traditionnelle chinoise mais également sur le point de vue et les recherches expérimentales de la médecine occidentale, cette analyse permet de conclure que dans le traitement de l’obésité, il faut essentiellement traiter la Rate. Dans cette perspective, le choix des points d’acupuncture appropriés permet de régulariser les fonctions de l’ensemble du corps et par ce biais de traiter l’obésité. Le renforcement de la Rate et l’élimination de l’humidité constituent le principe thérapeutique essentiel du traitement de l’obésité par l’acupuncture-moxibustion. Ce principe est largement exposé dans ce texte en même temps que la méthode concrète d’association de points.

16) Aperçu de l’étude sur la fréquence de l’utilisation des points d’acupuncture par Chen Hua De (Institut de médecine chinoise de la province de Zhe Jiang)
L’étude des points d’acupuncture est indispensable mais vu leur nombre important, il est très difficile de tous bien les connaître. Il est donc nécessaire de savoir quels sont les points à étudier ou à maîtriser en priorité. Cet article vous en donnera une idée.

 

**********