ATC-21-Couverture

A.T.C Recueil n°21

23,00€

Textes sélectionnés, adaptés, traduits et annotés
par
LIN
Shi Shan

 

  • 146 pages
  • Format A5 (14 cm x 20,5 cm)
  • ISBN 978-2-910589-40-0

 

Rubrique : La lutte contre le vieillissement en MTC

1) Recherche sur le mécanisme du vieillissement et la théorie de la déficience simultanée de la Rate et des Reins accompagnée de stase de sang et de Mucosités

2) L’application clinique et les recherches des dix dernières années à propos de points servant à lutter contre le vieillissement

3) À propos des points accroissant la longévité

4) Explications et application clinique de 28 points prophylactiques

 

Rubrique : Polynévrite

5) Le traitement acupunctural de la polynévrite par la différenciation des syndromes physiopathologiques

6) Les traitements acupuncturaux de la polynévrite

7) Cas cliniques de polynévrite due à une intoxication médicamenteuse traités par l’acupuncture8) Un exposé concis sur le traitement par la différenciation des syndromes physiopathologiques de la polynévrite

9) Observation de l’efficacité de la formule « Huo Xue Qu Bi Tang » dans le traitement de la polynévrite 

10) 36 cas de polynévrite traités par la formule « Dang Gui Si Ni Tang » avec une addition d’autres ingrédients   

11) L’observation clinique de 30 cas de polynévrite traités par l’acupuncture associée à la pharmacopée chinoise

 

Rubrique : Surpoids, obésité et le Foie

12) Expérience clinique du traitement du surpoids et de l’obésité basé sur le Foie et la Rate

13) 40 cas de surpoids et d’obésité chez les femmes traités par l’acupuncture selon la méthode consistant à débloquer le Foie et à réguler la menstruation

 

Rubrique : Entorse de cheville par point unique du haut

14) 65 cas d’entorse de cheville traités par traité par le point Shang Lian (9 G.I.) du côté sain

15) 18 cas d’entorse de cheville traités par la puncture de Cuan Zhu (2 V.)

 

Rubrique : Névralgie ilio-inguinale

16) L’observation de l’efficacité du traitement acupunctural de 35 cas de névralgie ilio-inguinale

17) 42 cas de névralgie ilio-inguinale traités par l’acupuncture

 

Rubrique : Connaissances des points

18) À propos de l’application du point Da Zhong (4 Rn) et de son association avec d’autres points

19) Quelques exemples dans l’application de Yang Lao (6 I.G.)

 

***********

Rubrique : La lutte contre le vieillissement en MTC

1) Recherche sur le mécanisme du vieillissement et la théorie de la déficience simultanée de la Rate et des Reins accompagnée de stase de sang et de Mucosités par ZHONG Yi (Service de médecine interne de l’Hôpital de médecine chinoise de la province de Guang Dong), SUN Li et ZHU Bing Kuang (Bureau de recherche sur le Qi et le sang et sur la combinaison des médecines chinoise et occidentale de l’Université de la ville de Ji Nan, province de Guang Dong)
L’allongement de l’espérance de vie de l’espèce humaine a suscité ces dernières années en Chine dans le milieu de la MTC un engouement pour les recherches sur le mécanisme du vieillissement et sur les mesures destinées à lutter contre ce phénomène. La plupart des chercheurs pensent que le vieillissement est surtout lié à la déficience des Reins, à celle de la Rate ainsi qu’à Yu Xue (sang stagnant ou coagulé). Quant aux auteurs de cet article, après avoir effectué une analyse des données anciennes et modernes, ils ont conclu que le vieillissement est dû à la déficience simultanée de la Rate et des Reins accompagnée des problèmes causés par le Tan (Mucosités) et le Yu Xue (sang stagnant ou coagulé). Cependant, il faut préciser que la base du processus du vieillissement est la déficience simultanée de la Rate et des Reins. C’est cette déficience qui permet au Tan et au Yu Xue de se former et de causer des obstructions dans l’environnement interne du corps. D’après ces auteurs, pour ralentir le processus de vieillissement, la meilleure solution serait de : tonifier les Reins, renforcer la Rate, activer le Xue (sang) et éliminer le Tan (Mucosités).

2) L’application clinique et les recherches des dix dernières années à propos de points servant à lutter contre le vieillissement par ZHANG Jing Jing (chercheur de la promotion de 2003 de l’Institut de médecine chinoise de la province de Yun Nan), LIN Yi Ping (Hôpital de médecine chinoise de la province de Yun Nan dans la ville de Kun Ming)
À cause de la complexité du mécanisme du vieillissement, il existe de nos jours différentes méthodes de lutte contre ce phénomène. En ce qui concerne la MTC, l’acupuncture-moxibustion est depuis toujours employée par les médecins des différentes époques historiques pour préserver la santé et pour ralentir le processus de vieillissement. Ces dernières années, les applications et les recherches sur les points d’acupuncture destinés à lutter contre le vieillissement sont de plus en plus approfondies. Ce texte apporte un résumé des recherches dans ce domaine réalisées pendant la dernière décennie.

3) À propos des points accroissant la longévité par WANG Qi Cai (professeur de l’Université de médecine et de pharmacologie de la ville de Nan Jing)
Ces derniers temps, plusieurs textes consacrés aux « points de longévité » (Chang Shou Xue) ont été publiés en Chine. Selon certains auteurs, il existe deux « points de longévité » et selon d’autres plus de 10. Les « points de longévité » dans le langage courant désignent en fait les points ayant les effets suivants : tonifier et accroître le Qi et le Xue (sang), renforcer le corps et fortifier l’organisme, augmenter les défenses immunitaires. Souvent puncturés, chauffés au moxa ou massés, ces points permettent de lutter contre le vieillissement, de prévenir la diminution (ou la dégénérescence) du corps et de prolonger l’espérance de vie. L’auteur de cet article présente les plus importants d’entre eux et la manière de procéder pour obtenir des effets prophylactiques.

4) Explications et application clinique de 28 points prophylactiques par WANG Shu Xin (Hôpital n° 1 de l’Université de médecine et de pharmacologie chinoises de la ville Guang Zhou)
Les 28 points en question concernent Bai Lao, Da Zhu (11 V.), Ge Shu (17 V.), Dan Shu (19 V.), Pi Shu (20 V.), Shen Shu (23 V.), Qu Chi (11 G.I.), Yang Lao (6 I.G.), Zu San Li (36 E.), Xuan Zhong (39 V.B.) et Tai Xi (3 Rn), Da Zhui (14 D.M.), Ming Men (4 D.M.), Dan Zhong (17 R.M.), Zhong Wan (12 R.M.), Qi Hai (6 R.M.), Guan Yuan (4 R.M.) Les onze premiers ont chacun deux points donc 22 points effectifs. Les six suivants ont chacun 1 point donc 6 points effecitfs. Le total fait 28 points.

***

Rubrique : Polynévrite

5) Le traitement acupunctural de la polynévrite par la différenciation des syndromes physiopathologiques) Source : « Shi Yong Zhen Jiu Liao Fa Lin Chuang Da Quan » (Le grand livre pratique des traitements d’acupuncture-moxibustion), publié en avril 1991 par Zhong Guo Zhong Yi Yao Chu Ban She (Éditions de médecine et de pharmacologie chinoises)
– Diminution des Jin Ye (liquides organiques) du Poumon et de l’Estomac
– Pénétration de l’Humidité-Chaleur
– Déficience du Foie et des Reins
– Obstruction du Qi et du Xue par Yu Xue (sang stagnant ou coagulé)

6) Les traitements acupuncturaux de la polynévrite Source : «Shen Jing Jing Shen Ke Ji Bing Zhen Jiu Tui Na Zhi Liao Xue » (Traitements par l’acupuncture-moxibustion et par le massage des maladies neurologiques et psychiatriques), ouvrage collectif dirigé par WANG Shun Jin)
Due à une lésion de plusieurs nerfs périphériques de causes différentes (infections, carence nutritionnelle, troubles métaboliques, allergies, intoxications, cancers, facteurs héréditaires, maladies du tissu conjonctif), la polynévrite se manifeste par des troubles sensitifs localisés au niveau des membres de façon symétrique accompagnés de troubles moteurs et neurovégétatifs. Cette maladie peut survenir à n’importe quel âge mais elle s’observe chez les personnes jeunes notamment. Elle correspond aux domaines du Wei Zheng (syndrome amyotrophique) et du Bi Zheng (syndrome rhumatismal) de la MTC. Ce texte apporte les traitements acupuncturaux expérimentés ces dernières années par différents acupuncteurs chinois.

7) Cas cliniques de polynévrite due à une intoxication médicamenteuse traités par l’acupuncture Source : « Zhong Guo Dang Dai Ming Yi Zhen Fang Zhen Shu Ji Cheng » (Recueil des méthodes et des formules d’acupuncture des acupuncteurs réputés chinois contemporains)
• Cas n° 1 du professeur WANG Feng Yi de la faculté de médecine à la ville de Ha Er Bin
• Cas n° 2 de WU Hai Qi, publié dans le numéro 6 de 1982 de la revue Zhong Guo Zhen Jiu (L’Acupuncture-Moxibustion de Chine)

8) Un exposé concis sur le traitement par la différenciation des syndromes physiopathologiques de la polynévrite par HE Xian De (Clinique « He Xin » du district Gao Liang appartenant à l’arrondissement Wan Zhou de l’agglomération de Chong Qing) et de CUI Xue Rong (Clinique du village « Lu Jing » appartenant à l’arrondissement Wan Zhou de la agglomération de Chong Qing)
D’après les auteurs de cet article, la polynévrite est souvent en relation avec les problèmes suivants :
– déficit du Qi qui ne peut plus assurer la circulation,
– déficit du Xue (sang) qui ne peut plus assurer la nutrition,
– obstruction du Vent, du Froid, de l’Humidité et de la Chaleur,
– intrication du Tan (Mucosités) et de Yu Xue (sang stagnant ou coagulé) qui entraînant des obstructions,
– déficience du Foie et des Reins avec insuffisance du Jing (Essence) et du Xue (sang). Le traitement basé sur la différenciation de ces syndromes permet d’obtenir de bons résultats. Le traitement proposé dans cet article est en pharmacopée chinoise

9) Observation de l’efficacité de la formule « Huo Xue Qu Bi Tang » dans le traitement de la polynévrite par GUO Yu Xin (Clinique du quartier An Qing de l’arrondissement Song Shan de la ville Chi Feng dans la région autonome de la Mongolie intérieure)
L’auteur de cette article a traité 28 cas de polynévrite avec la formule « Huo Xue Qu Qi Tang » (Décoction activant le sang et éliminant les obstructions) qu’il a conçue lui-même. Il a obtenu un taux de guérison de 82.14 % et un taux d’efficacité de 100%. Pouvant éliminer les causes primaires grâce à des drogues aux actions multiples, cette formule facile à appliquer donne des résultats rapides et sans effets secondaires.

10) 36 cas de polynévrite traités par la formule « Dang Gui Si Ni Tang » avec une addition d’autres ingrédients par ZHAO Xin Ai (Hôpital n°1 de médecine chinoise de la ville de Kai Feng, province de He Nan), YE Shu Min (Hôpital n° 11 de la société de construction de l’entreprise chimique de Chine)
De 1984 à 2001, les auteurs de cet articlle ont employé la formule « Dang Gui Si Ni Tang » (Décoction à base de Dang Gui pour traiter les quatre extrémités refroidies, formule iissue du « Shang Han Lun » de ZHANG Zhong Jing) avec une addition d’autres ingrédients pour traiter 34 cas de polynévrite avec de bons résultats.

11) L’observation clinique de 30 cas de polynévrite traités par l’acupuncture associée à la pharmacopée chinoise par XING Yue et SU Yun Hai (Hôpital « Xi Wan » de l’Institut de recherche en médecine chinoise de Chine), LI Ying ((Institut de recherche en médecine chinoise de la province de Hei Long Jiang)
La polynévrite fait partie des domaines « Wei Zheng » (syndrome amyotrophie) et « Bi Zheng » (syndrome rhumatismal) de la MTC. C’est pourquoi le traitement proposé dans cet article comprend notamment des points du Shou Yang Ming et du Zu Yang Ming afin de réguler la circulation dans les Jing Mai de ces deux Méridiens, d’harmoniser la circulation du Qi et du Xue et de nourrir les Jin. La formule « Dang Gui Si Ni Tang » sert principalement à réchauffer les Méridiens et désobstruer les Luo Mai (ramifications ou vaisseaux secondaires). Selon les auteurs de cet article, dans le traitement de la polynévrite, l’acupuncture associée à la pharmacopée chinoise donne de meilleurs résultats que le traitement médicamenteux occidental.

***

Rubrique : Surpoids, obésité et le Foie

12) Expérience clinique du traitement du surpoids et de l’obésité basé sur le Foie et la Rate par FAN Yu Shan et MO Zhi Zhen (Département d’acupuncture-moxibustion et du Tui Na de l’Institut de médecine chinoise de la province de Guang Xi, dans le ville de Nan Ning)
Pathologie courante en Chine de nos jours, le surpoids et l’obésité sont, selon de nombreux spécialistes actuels, liés principalement à la Rate sur le plan étiopathologique d’où les traitements consistant à renforcer la Rate qui ont une certaine efficacité. Selon les auteurs de cet article, chez de nombreux sujets obèses, à part les signes et les symptômes propres à la déficience de la Rate, on peut également constater des signes et symptômes du blocage du Foie et de la stagnation du Qi. La méthode consistant à disperser le Foie et à renforcer la Rate donne donc de meilleurs résultats. Le présent texte tend à expliquer le mécanisme d’action de cette méthode dans le traitement de l’obésité.

13) 40 cas de surpoids et d’obésité chez les femmes traités par l’acupuncture selon la méthode consistant à débloquer le Foie et à réguler la menstruation par XIE Yun (Service d’acupuncture-moxibustion de l’Hôpital de l’Institut médicale de la province de Hai Nan)
De nombreux cas de surpoids et d’obésité chez les femmes sont accompagnés de troubles menstruels : le corps grossit progressivement en suivant l’aggravation de ces troubles. Face à ces cas, le traitement acupunctural standard ne donnait pas de bons résultats. La méthode consistant à débloquer le Foie et à réguler la menstruation en utilisant principalement des points du Zu Jue Yin, du Ren Mai et des points Shu dorsaux donne d’excellents résultats avec une amélioration à degré variable des troubles menstruels.

***

Rubrique : Entorse de cheville par point unique du haut

14) 65 cas d’entorse de cheville traités par traité par le point Shang Lian (9 G.I.) du côté sain par LI Suai, AN Chuan Shui (Service d’acupuncture-moxibustion de l’Hôpital de la mine « Liang Zhuan » du Groupe houiller « Xin Wen »)
Depuis 1995, les auteurs de cet article emploient le point Shang Lian (9 G.I.) pour traiter l’entorse de la cheville et ils en ont traité 65 cas avec de très bons résultats : 59 cas guéris et 6 cas améliorés. Certains cas n’ont nécessité qu’une seule séance et d’autres 7 séances au maximum.

15) 18 cas d’entorse de cheville traités par la puncture de Cuan Zhu (2 V.) par HAN Xin Qiang (Service médicale de l’Usine mécanique n° 2 de la province de He Bei)
En général, il est difficile de soulager ou guérir rapidement l’entorse de la cheville, souvent très douloureuse, avec des médicaments. Ces dernières années, l’auteur de cet article a traité 18 cas par la puncture de Cuan Zhu (2 V.) avec de très bons résultats : 18 cas guéris dont 3 en une seule séance, 5 en 2 séances, 8 en 3 séances, 2 en 4 séances.

***

Rubrique : Névralgie ilio-inguinale

16) L’observation de l’efficacité du traitement acupunctural de 35 cas de névralgie ilio-inguinale par HU Xiu Sheng et LI Yue (Service d’acupuncture-moxibustion de médecine chinoise de la ville de Yu Shu, province de Ji Lin)
Souvent observée en clinique, la névralgie ilio-inguinale est due à une lésion du nerf ilio-inguinal. Le traitement médicamenteux ne donne pas de bons résultats contre cette douleur. Ces dernières années, les auteurs de cet article en ont traité 32 cas en employant Shen Shu (23 V.) et Wei Dao (28 V.B.) avec de bons résultats : 32 cas guéris, 3 cas nettement améliorés.

17) 42 cas de névralgie ilio-inguinale traités par l’acupuncture par LUO Jun (Service d’acupuncture-moxibustion de médecine chinoise du district de Luo Shan, province de He Nan)
Ces dernières années, l’auteur de cet article a traité 42 cas de névralgie ilio-inguinale en employant : Qi Hai Shu (24 V.), Yin Ling Quan (9 Rt), Fu She (13 Rt) et Wei Dao (28 V.B.) avec des résultats satisfaisants : 38 cas guéris, 4 cas améliorés. En moyenne, ces cas ont nécessité 3 séances.

***

Rubrique : Connaissances des points

18) À propos de l’application du point Da Zhong (4 Rn) et de son association avec d’autres points par LUO Fang (Hôpital de médecine chinoise de la province de Zhe Jiang)
1. En association avec Tai Xi (3 Rn), ce point traite le syndrome de la ménopause
2. En association avec Jing Gu (64 V.), ce point traite la dysurie
3. En association avec Fei Yang (58 V.), ce point traite la constipation
4. En association avec Xi Men (4 M.C.), ce point traite les états dépressifs
5. En association avec Guang Ming (37 V.B.), ce point traite les affections oculaires

19) Quelques exemples dans l’application de Yang Lao (6 I.G.) par CHEN Cheng, YANG Hua Zhen (Service de convalescence de l’Hôpital populaire du district de Xi Shui, province de Hu Bei)
Ces dernières années, les auteurs de cet article emploient ce point pour traiter non seulement les troubles de la vue et de l’ouïe, l’hémiplégie consécutive à un Zhong Feng mais également : torticolis, dorsalgie, lombalgies, talalgie avec de bons résultats comme en témoignent les quatre cas cliniques présentés.

 

**********