ATC 42 couverture site

A.T.C. Recueil N° 42

23,00€

Textes sélectionnés, adaptés, traduits et annotés
par
LIN Shi Shan

  • 144 pages
  • Format A5 (14 cm x 20,5 cm)
  • ISBN 978-2-910589-63-9

Rubrique : Le traitement du Shen (Esprit)

1) Analyse sur les règles d’usage des points régulant le Shen (Esprit) de l’ouvrage « Zhen Jiu Da Cheng »

2) La méthode de  « la puncture des quatre esprits » traitant le Shen (Esprit)

3) L’application clinique de la méthode « Zhi Shen » (traitement de l’Esprit)

Rubrique : Acouphènes

4) L’analyse des particularités du traitement des acouphènes et de la surdité dans le « Zhen Jiu Jia Yi Jing »

5) 21 cas d’acouphènes traités par la « formule des huit précieux » avec une puncture en tonification

6) L’expérience du maître DAI Yu Qin dans le traitement des acouphènes en acupuncture-moxibustion

Rubrique : Hypertension artérielle

7) L’observation clinique des effets hypotenseurs instantanés de la puncture du point Yin Xi (6 C.)

8) L’observation clinique de la méthode « disperser le Sud et tonifier le Nord » dans le traitement de la forme « déficit du Yin avec excès du Yang » de l’hypertension artérielle

Rubrique : Ténosynovite du fléchisseur du doigt

9) 50 cas de ténosynovite du fléchisseur du doigt traités par la moxibustion sur gingembre

10) L’observation de l’efficacité du traitement de la ténosynovite du fléchisseur du pouce par la moxibustion sur point A Shi avec pression

11) 102 cas de ténosynovite du fléchisseur du doigt traités selon le principe « maladie en haut, prendre le bas »

Rubrique : Synovite du genou

12) 68 cas de synovite du genou traités par les aiguilles chauffées

13) 38 cas de synovite du genou traités par les aiguilles chauffées associés à la pharmacopée chinoise par voie interne

14) L’observation clinique du traitement par la puncture de points curieux de 50 cas de synovite du genou avec épanchement

Rubrique : Douleurs de l’épaule

15) 112 cas de syndrome de l’angulaire de l’omoplate

16) 35 cas de syndrome de l’angulaire de l’omoplate traités par l’acupuncture

17) Efficacité clinique du traitement par le point « Jian Tong » de 3850 cas de tendinite de l’épaule d’origine traumatique

18) 53 cas de douleur à l’omoplate traités par le point Wàn Gu (4 I.G.)

**********

Rubrique : Le Traitement du Shen (Esprit)

1) Analyse sur les règles d’usage des points régulant le Shen (Esprit) de l’ouvrage « Zhen Jiu Da Cheng » par LUN Zhi Jian 伦志坚 et YE Ju Ying 叶继英 (Hôpital populaire n° 2 de la province Guang Dong 广东第二人民医院), DENG Li Juan 邓丽娟 (Hôpital obstétrique et pédiatrique « Nan Hai » attaché à l’Université de médecine et de pharmacologie chinoises de la province de Guang Dong 广东中医药大学附属南海妇产儿童医院)

Le « Zhen Jiu Da Cheng 针灸大成 » est l’œuvre de YANG Ji Zhou 杨继洲, un acupuncteur réputé de l’époque Ming. Cet ouvrage recueillit les textes d’acupuncture-moxibustion importants antérieures à cette époque. À ces données léguées par les Anciens s’ajoutent les écrits propres à cet auteur. Dans l’histoire de l’acupuncture-moxibustion, on le considère comme un livre canonique, qui a conservé l’héritage des générations antérieures et a montré de nouvelles voies aux générations à venir. Il permet encore à la génération actuelle d’avoir des bases théoriques solides en matière d’acupuncture-moxibustion.

Les auteurs de cet article rencontrent souvent des cas de dépression marqués par les signes et les symptômes suivants : humeur instable, morosité, lassitude mentale, ralentissement psychomoteur. Ils sont souvent accompagnés de  troubles de sommeil, d’une diminution des fonctions digestives et de troubles neurovégétatifs. Dans les cas graves, il y a une tendance au suicide, d’où une pression pesante pour l’entourage des personnes dépressives. C’est le motif qui les a conduits à étudier les points dits « Tiao Shen 调神 » (régulation du Shen) du « Zhen Jiu Da Cheng » pouvant traiter non seulement  le « chagrin avec tristesse et mélancolie » (Bei Chou Bu Le 悲愁不乐) mais également  la « nervosité avec irritabilité » (Xin Fan Yi Nu 心烦易怒) et l’« esprit embrouillé avec troubles de mémoire » (Huan Hu Jian Wang 恍惚健忘). Le présent texte rapporte le bilan de leur étude.

2) La méthode de « la puncture des quatre esprits » traitant le Shen (Esprit) par LIU Shun 刘淳  (Hôpital populaire n° 2 de la ville de Lian Yun Gang, province de Jiang Su 江苏省连云港第二人民医院)

La puncture des quatre esprits concerne les quatre points suivants portant le caractère « Shen 神 (Esprit) » : Shen Ting 神庭  (24 D.M.) du Du Mai, Shen Men门 (7 C.) du Shou Shao Yin, Ben Shen 神 (13 V.B.) du Zu Shao Yang, et Si Shen Cong 四聪  (PCA 49/PC 29/ P.E-C.F.1/1 PC – TC). Il s’agit d’une formule de points d’acupuncture traitant des problèmes psychiatriques et neurologiques. Voici ses principales  actions : apaiser le Shen (Esprit) et ouvrir les orifices, éliminer les états dépressifs et maintenir la sérénité, arrêter les vertiges et calmer l’angoisse. Elle est particulièrement efficace contre l’infarctus  cérébral, les vertiges, le syndrome de Gilles de la Tourette, l’insomnie, l’épilepsie, l’intoxication au monoxyde de carbone et également certains « Yi Nan Zheng 疑难症 » (littéralement « maladies difficiles suscitant des interrogations »)

3) L’application clinique de la méthode « Zhi Shen » (traitement de l’Esprit) par CAI Yu Mei 蔡玉梅 (Hôpital de la Croix Rouge « Kong Jiang », dans la ville de Shanghai, 上海控江红十字医院)

La survenue et l’évolution de nombreuses maladies sont souvent en relation étroite avec le facteur mental d’où l’importance du « Zhi Shen » (traitement de l’Esprit). Selon l’auteur de cet article, il faut prendre également les deux paramètres suivants en considération : « Shen Shen 审神 » (vérification de l’Esprit), « Shou Shen 守神 » (concentration de l’Esprit). Ces trois paramètres sont omniprésents tout au long du traitement acupunctural. Cet article apporte l’expérience de l’auteur dans le traitement des maladies suivantes avec l’application du principe « Zhi Shen » : rhinite sèche, insomnie, diarrhée chronique, névralgie du trijumeau.

 

 Rubrique Acouphènes

 4) L’analyse des particularités du traitement des acouphènes et de la surdité dans le « Zhen Jiu Jia Yi Jing » (Le Canon Jia Yi de l’Acupuncture et de la Moxibustion) par XU Yan Long 徐彦龙 (Institut de médecine chinoise de la province de Gan Shu 甘肃中医学院)

Après avoir effectué une analyse, l’auteur de cet article a pu dégager les particularités suivantes concernant du choix de ces points dans l’ouvrage en question :

  1. Choix en fonction des trajets des Méridiens
  • Les points employés sont surtout ceux dont le Méridien se lie à l’oreille
  •  Choisir principalement les points des Méridiens Yang.
  1. Choisir les points en fonction de leur localisation
  • Choisir notamment les points de la tête et de la face
  • Choisir les points au-dessous des coudes et des genoux
  1. Le mode opératoire
  • L’acupuncture est le principal procédé thérapeutique à employer et la puncture en dispersion est le mode opératoire le plus souvent employé
  • Il ne faut pas puncturer en profondeur les points aux alentours des oreilles
  • L’ordre de la puncture des points

5) 21 cas d’acouphènes traités par la « formule des huit précieux » avec une puncture en tonification par HU Zhi Xue 胡志学 (Hôpital de médecine chinoise spécialisée en néphrologie du quartier de Xin Zhou dans la ville de Wu Han, province de Hu Bei 湖北省武汉市新洲区中医肾病专科医院)

La « formule des huit précieux » (Ba Zhen Fang 八珍方) a été conçue dans les années 30 du siècle dernier par LI Xin Tian 李心田. De mars 2007 à novembre 2008, l’auteur de cet article a appliqué cette formule dans le traitement de 21 cas d’acouphènes et ai obtenu des résultats satisfaisants :

  • Guérison (disparition des acouphènes, rétablissement de l’ouïe normale) : 16 cas (76 %).
  • Amélioration (diminution de l’intensité et de la durée des bruits d’acouphène ou acouphènes bilatéraux devenant unilatéraux avec rétablissement de l’ouïe normale, disparition quasi-totale des symptômes associés) 3 cas (14 %).
  • Sans efficacité (aucune amélioration) : 2 cas (10 %).
  • L’efficacité globale est de 90 %.

La « formule des huit précieux » dégage des effets comparables à ceux de la « décoction des huit précieux » (Ba Zhen Tang 八珍汤). Ainsi, quand il s’agit des maladies ou des symptômes correspondant au champ thérapeutique de cette décoction, on peut employer la formule acupuncturale en question. C’est pourquoi maître LI Xin Tian l’a dénommée « formule des huit précieux ». Ses actions sont :

– soutenir et accroître le Qi et le Xue,

– tonifier la Rate et les Reins,

– harmoniser le Ying Qi (Qi nutritif) et le Wei Qi (Qi défensif),

– réguler l’équilibre entre le Yin et le Yang,

– désobstruer les Jing Luo.

On peut associer les points de cette formule à d’autres points en fonction des symptômes. Il s’agit d’une méthode simple à appliquer avec des effets sûrs pouvant traiter les acouphènes.

6) L’expérience du maître DAI Yu Qin dans le traitement des acouphènes en acupuncture-moxibustion par YUAN Mei Lin 袁美琳 (Hôpital des employés de l’«Orient Group Limit Company », dans la province de Ning Xia, 宁夏东方有色金属集团有限公司职工医院) et CHEN Wei 陈炜 (Service de médecine chinoise de l’hôpital de la faculté de médecine de Ning Xia 宁夏医学院附属医院中医科), sous la direction de DAI Yu Qin 戴玉勤 et de HUA Jun Xia 花君霞

Médecin chef, DAI Yu Qin fait partie des médecins réputés de la région autonome Hui (Ouïgours) de Ning Xia. Il exerce depuis plus de cinquante ans et excelle dans le traitement par l’acupuncture-moxibustion des « Yi Nan Zheng 疑难症 » (littéralement « maladies difficiles suscitant des interrogations »). Malgré son âge avancé, il travaille encore à ce jour et continue à traiter de nombreux patients quotidiennement. Avec ce texte, les auteurs de cet article transmettent l’expérience de ce maître dedans le traitement acupunctural des acouphènes.

  1. Prendre les points proximaux et les points distaux des Méridiens impliqués
  2. Prendre les points selon les syndromes physiopathologiques
  3. Ajouter d’autres points en fonction des symptômes associés
  4. La « zone de vertiges et d’audition » (Yun Ting Qu 晕听区)
  5. L’importance de l’obtention du Qi (De Qi) et de la transmission des sensations acupuncturales
  6. Cas clinique typique

 

Rubrique : Hypertension artérielle

7) L’observation clinique des effets hypotenseurs instantanés de la puncture du point Yin Xi (6 C.)  par WANG Bei王北, LIU Hong Xu刘红旭, LIU Da Jun李大军, KOU Yan 寇焰, WANG Lin Peng王麟鹏 et YAO Wei Hai 姚卫海 (Hôpital de médecine chinoise de Bei Jing北京中医医院), QIAN Jing钱璟 (Hôpital de médecine chinoise du temple « Hu Guo » de Bei Jing北京护国寺中医院)

L’hypertension artérielle fait partie des maladies de la médecine d’urgence. En clinique et en médecine occidentale, on emploie souvent de la Nifédipine (à faire fondre dans la bouche) pour la faire baisser rapidement dans les cas urgents. Il s’agit d’une méthode simple et efficace. Ces dernières années, en Chine, on emploie souvent du Captopril (un inhibiteur de l’enzyme de conversion) pour traiter la pathologie en question.

À l’instar de la médecine occidentale, la MTC possède aussi certaines méthodes efficaces contre cette maladie. C’est le cas de la puncture du point Yin Xi (6 C.) que les auteurs de cet article emploient ces dernières années. Ils ont, par ailleurs, mené une étude pour comparer les effets de cette méthode avec ceux de la Nifédipine et du Captopril. Cette étude a pour but d’élargir les moyens permettant d’abaisser intensément la tension artérielle. Ces auteurs ont également constaté que Yin Xi (6 C.)  peut réguler le Yin et le Yang d’une part, améliorer et atténuer les symptômes de l’hypertension artérielle d’autre part. Leur étude permet également de démontrer que les effets hypotenseurs de la puncture de Yin Xi (6 C.) sont certains et que son efficacité globale atteint 83,34% et ce, sans effets indésirables

8 L’observation clinique de la méthode « disperser le Sud et tonifier le Nord » dans le traitement de la forme « déficit du Yin avec excès du Yang » de l’hypertension artérielle par LIAO Hui , LI Dan Ping 李丹萍, CHEN Qiang et YI Li (Service de l’association de médecine chinoise et occidentale du Centre hospitalier n° 4 de la ville de Tian Jin天津市第四中心医院中西医科)

Cet article rapporte l’observation de l’efficacité thérapeutique de la méthode « disperser le Sud et tonifier le Nord » dans le traitement de la forme « déficit du Yin avec excès du Yang » de l’hypertension artérielle. 90 patients divisés en deux groupes : le premier composé de 59 patient traités par cette méthode et le second groupe composé de 31 patients traités par le Captopril associé à BAYASPIRIN (Aspirin Enteric Coated Tablets). Une étude a été réalisée pour comparer l’efficacité de ces deux traitements au niveau symptomatique et au niveau de la baisse de la tension artérielle. Résultat : l’efficacité globale du premier groupe est de 93,2% alors que celle du second groupe est de 77,4 %. Les résultats du premier sont donc meilleurs que dans le second (P < 0,05). Dans les deux groupes, la tension systolique et la tension diastolique ont baissé par rapport à celles mesurées avant le traitement (P < 0,05). La différence dans l’efficacité de la baisse de la tension artérielle pour les deux méthodes n’est pas très grande. Cependant, la première méthode est meilleure que la seconde dans l’amélioration des symptômes.

Rubrique : Ténosynovite du fléchisseur du doigt  (ténosynovite sténosante, doigts à ressort, maladie de De Quervain)

9) 50 cas de ténosynovite du fléchisseur du doigt traité par la moxibustion sur gingembre par Qin Pei He秦培合 (Hôpital du régiment 55091 basé à Ji Nan, province de Shan Dong 山东济南55091部队医院)

 La ténosynovite du fléchisseur du doigt est également appelée en langage courant chinois  « Dan Xiang Zhi 弹响指 » (doigt de claquement à ressort)  ou encore « Ban Ji Zhi 扳机指 » (doigt de détente). Cette maladie fait partie du domaine du Bi Zheng (syndrome d’obstruction ou syndrome rhumatismal). Elle est souvent causée par une atteinte du Vent-Froid externe à la suite d’une surutilisation de la main et des doigts. Ces dernières années, l’auteur de cet article en a traité 50 cas par la moxibustion sur gingembre avec des résultats satisfaisants :

  • Guérison (disparition des douleurs, rétablissement des mouvements normaux du doigt) : 43 cas (86%).
  • Amélioration (disparition des douleurs, amélioration des mouvements limités du doigt) : 7 cas (14 %).
  • Le taux d’efficacité total est de 100 %.
  • Cette méthode est simple à apprendre, à maîtriser et à mettre en œuvre. Sans causer de douleur, elle donne des résultats rapides.

10) L’observation de l’efficacité du traitement de la ténosynovite du fléchisseur du pouce par la moxibustion sur point A Shi avec pression par HE Yong Chang 何永昌 (Hôpital populaire n° 2 de l’arrondissement « Xue Xiu », dans ville de Guang Zhou, province de Guang Dong 广东省广州市越秀区第二人民医院)

Ce texte compare l’efficacité de différentes méthodes de « moxibustion sans cicatrice » dans le traitement de la ténosynovite du fléchisseur du pouce.

Méthodologie : 120 patients divisés en trois groupes :

– groupe 1 traité par une moxibustion sur le point A Shi avec pression ;

– groupe 2 traité par une moxibustion sur le point A Shi sans pression ;

– groupe 3 traité par l’échauffement du point A Shi avec un bâtonnet de moxa (moxibustion indirecte).

Une séance par jour et cure de 5 séances.

Résultats : 95 % de taux de guérison pour le groupe 1, 70 % pour le groupe 2 et 65 % pour le groupe 3.

Conclusion : la méthode appliquée au groupe 1 est de loin la plus efficace.

11) 102 cas de ténosynovite du fléchisseur du doigt traités selon le principe « maladie en haut, prendre le bas »   par LI Yong Hua 李勇华  (Hôpital de médecine chinoise du district de Yong Ning, province de Guang Xi 广西邕宁县中医院)

Entre 1993 et 2000, l’auteur de cet article a traité 102 cas de ténosynovite du fléchisseur du doigt en appliquant la méthode « maladie en haut, prendre en bas » et la méthode consistant à prendre le point correspondant du même côté au niveau du pied lorsqu’un doigt est affecté. Ces deux méthodes sont issues de la vision holistique de la MTC ainsi que de la théorie selon laquelle les Qi des Méridiens ayant le même nom se cherchent. Elles sont associées aux mouvements à exécuter par le patient lui-même lors de la manipulation. Ces mouvements permettent au Qi et au Xue de mieux circuler, ce qui accélère l’élimination de la stagnation de Qi et de Xue. Dès lors, les Jin (tissus tendino-musculaires ou tissus mous de l’appareil locomoteur) sont à nouveau nourris correctement. C’est dans ce contexte que les douleurs sont éliminées et que les mouvements normaux sont rétablis.

Voici le bilan :

  • Guérison (disparition des douleurs et du blocage du doigt avec bruits de craquement, rétablissement des mouvements normaux sans bruits de craquements, pas de rechute à six mois) : 97 cas (95,1 %).
  • Amélioration (disparition des douleurs, légers bruits de craquements lors de l’extension et la flexion du doigt, ou les mouvements articulaires demeurant limités) : 5 cas (4,9 %). Ces cas sont ceux des patients ayant plusieurs doigts atteints.

 

Rubrique : Synovite du genou

12) 68 cas de synovite du genou traités par les aiguilles chauffées  par WU Jin Zhan 吴金钻 (Hôpital de médecine chinoise de la ville de Feng Hua, province de Zhe Jiang 浙江省奉化市中医院)

 Dans la pratique acupuncturale, la synovite du genou fait partie des pathologies les plus souvent observées. Il s’agit d’une affection du genou souvent due à un traumatisme aigu ou chronique. Elle a un impact sur les fonctions du genou puisqu’elle cause des difficultés pour marcher. L’auteur de cet article en a traité 68 cas par les aiguilles chauffées au moxa avec des résultats satisfaisants :

  • Guérison (disparition totale des douleurs et de la tuméfaction, rétablissement des mouvements normaux) : 25 cas (36,76 %).
  • Grande amélioration (disparition quasi-totale des douleurs et de la tuméfaction, amélioration nette des mouvements du genou) : 30 cas (44,11 %).
  • Amélioration moyenne (diminution des douleurs et de la tuméfaction, amélioration partielle des douleurs du genou) : 11 cas (16,18 %).
  • Sans efficacité (amélioration peu évidente ou nulle) : 2 cas (2,94 %).
  • L’efficacité globale est de 97,1%.

13) 38 cas de synovite du genou traités par les aiguilles chauffées associées à la pharmacopée chinoise par voie interne par CHENG Yuan Zhao程远钊  et CAO Yong He曹永贺 (Service de médecine physique et de réadaptation de l’Hôpital n° 1 de la « Faculté de médecine de la ville de Xin Xiang », province de He Nan河南新乡医学院第一附属医院康复科), GUO Qing (Service d’acupuncture-moxibustion de l’Hôpital central de la ville de Xin Xiang新乡市中心医院针灸科)

Pathologie courante, la synovite du genou se distingue en type traumatique et dégénérative. Elle est souvent causée par un traumatisme aigu ou un traumatisme chronique (surutilisation ou mouvements répétitifs du genou). Les patients présentent souvent une limitation des mouvements du genou avec douleur et tuméfaction. La particularité de cette maladie est que les femmes sont plus atteintes que les hommes. Par ailleurs, elle frappe notamment les personnes d’âge moyen ou avancé. De mars 2001 à octobre 2009, les auteurs de cet article en ont traité 38 cas par les aiguilles chauffées au moxa associées à la pharmacopée chinoise avec le bilan suivant :

  • Guérison : 23 cas.
  • Grande amélioration : 8 cas.
  • Amélioration moyenne : 4 cas.
  • Sans efficacité : 3 cas.

14) L’observation clinique du traitement par l’acupuncture des points curieux de  50 cas de synovite du genou avec épanchement  par WANG An Xiang 王安祥, ZHA0 Yin Tao 赵允涛 (Hôpital du district Yu Tai, province de Shan Dong 山东鱼台县医院)

La synoviale du genou a une large surface qui est munie de plusieurs bourses séreuses dont la sécrétion (de la synovie) facilite les mouvements articulaires. A l’état normal, la bourse séreuse ne présente pas d’épanchement. Ce dernier se produit lors d’une synovite causée par un traumatisme externe et un état inflammatoire.  Cette synovite entraîne principalement une tuméfaction et une douleur du genou contre lesquelles les effets de la plupart des médicaments occidentaux avec de nombreux effets indésirables sont peu probants. Par ailleurs, c’est une maladie qui peut durer longtemps, d’où les difficultés pour les patients à supporter ces médicaments.  Ces dernières années, les auteurs de cet article en ont traité 50 cas en employant principalement des points curieux. Voici le bilan de leur expérience :

  • Guérison (disparition de la tuméfaction et de la douleur du genou, rétablissement des mouvements normaux, pas de rechute à plus de 6 mois) : 30 cas.
  • Grande amélioration (diminution nette de la tuméfaction et de la douleur, rétablissement quasi complet des mouvements normaux) : 18 cas.
  • Amélioration moyenne (diminution de la tuméfaction et de la douleur, limitation des mouvements) : 2 cas.
  • Sans résultats (aucune amélioration) : 0 cas.

Dans ce traitement, on peut aussi associer l’acupuncture à la moxibustion ou à la lampe TDP pour obtenir de meilleurs résultats. En effet, la moxibustion tout comme la lampe TDP permettent de prévenir l’atteinte du Froid, d’améliorer la circulation sanguine dans le genou. Bien que cette méthode ne permette pas de traiter les maladies dégénératives telles que l’arthrose avec la production des ostéophytes, elle peut cependant améliorer ou éliminer les symptômes et ralentir le processus dégénératif. Elle est vraiment une bonne méthode à employer lorsque les autres traitements ne font d’effets ou lorsque le patient ne supporte pas les médicaments.

 

Rubrique : Douleurs de l’épaule

15) 112 cas de syndrome de l’angulaire de l’omoplate par LIU Xiao Dong 刘晓东, ZHANG Liang 张良 (Hôpital Xi Wan, dans la ville de Shi Yan, province de Hu Bei 湖北十堰市西菀医院)

Le syndrome de l’angulaire de l’omoplate fait partie des douleurs de l’épaule les plus souvent observées. Il est souvent confondu avec la cervicarthrose, la périarthrite scapulo-humérale et la dorsalgie. En clinique, il est surtout marqué par une douleur située dans le haut du bord interne l’omoplate. Depuis l’an 2000, les auteurs de cet article en  avons traité 112 cas avec les résultats suivants (après 2 à 20 séances) :

  • Guérison (disparition des symptômes et rétablissement des fonctions normales des muscles) : 41 cas (36,6 %).
  • Grande efficacité : amélioration nette des signes et des symptômes ainsi que des fonctions musculaires) : 51 cas (45,5 %).
  • Efficace moyenne : amélioration moyenne des signes et des symptômes, amélioration partielle des fonctions musculaires) : 20 cas (17,9 %).

16) 35 cas de syndrome de l’angulaire de l’omoplate traités par l’acupuncture  par WU Guan Ying 吴光英 (Hôpital des employés de l’usine de locomotive et de véhicule du département de chemin de fer de la ville de Liu Zhou, dans la province de Guang Xi 广西部柳州机车车辆工厂职工医院)

Selon la MTC, le syndrome de l’angulaire de l’omoplate est dû à une atteinte du Vent, du Froid et de l’Humidité. Ces trois Xie Qi (énergies nuisibles ou agents pathogènes) obstruent les Jing Luo en empêchant le Qi et le Xue de circuler. L’entrave des Jing Luo entraîne les douleurs. D’août 1997 à décembre 1998, l’auteur de cet article a traité 35 cas de ce syndrome par l’acupuncture associée à la lampe TDP avec des résultats suivant : les 35 cas traités ont été guéris, parmi eux 14 cas l’ont été en 1 à 2 séances  et 21 en 3 à 4 séances.

17) Efficacité clinique du traitement par le point « Jian Tong » de 3850 cas de tendinite de l’épaule d’origine traumatique par WANG Wen Yuan 王文远, ZHANG Li Fang 张利芳 (Centre de  l’acupuncture-moxibustion de l’équilibre, Hôpital central de la zone militaire de Beijing北京军区总医院全军平衡针灸中心)

La tendinite de l’épaule d’origine traumatique est une inflammation aiguë des tissus mous de l’articulation de l’épaule due aux efforts physiques. Il s’agit de l’une des blessures les plus souvent rencontrées chez les militaires et qui survient lors des entraînements physiques. Depuis août 1988 jusqu’à 2006, les auteurs de cet article ont traité 3850 militaires par le « Jian Tong Xue » (肩痛穴, littéralement ‘’point des douleurs de l’épaule », un point curieux nouveau) avec un taux d’efficacité à 98,43 %. Parmi les cas traités, 26,91 % ont été guéris en 1 seule séance.

18) 53 cas de douleurs à l’omoplate traités par le point Wàn Gu (4 I.G.) par YAO Hui 姚辉 (Service de consultation médicale du régiment 54631 basé dans la ville de Kai Feng, province de  He Nan 河南省开封市54631部队门诊部)

Le chapitre intitulé « Les indications des points Maître-Hôte avec les points Yuan-Luo des douze Méridiens » (十二经治症主客原络) du Zhen Jiu Da Cheng针灸大成  (Le grand succès de l’acupuncture-moxibustion) mentionne les indications thérapeutiques suivantes pour le point Wàn Gu (4 I.G.) en tant que point Yuan du Shou Tai Yang : tuméfaction de la joue, tuméfaction et douleur de la gorge et de la mandibule, douleurs de l’épaule, douleurs de l’avant-bras, douleurs et raideur cervicales avec mouvements difficiles pour tourner la tête vers l’arrière, surdité, yeux jaunes, douleurs de la face extérieure et arrière du bras. En suivant ces instructions, l’auteur de cet article a traité 53 cas de douleur de l’omoplate en obtenant un taux d’efficacité à 100 %. D’après cet auteur, les effets de ce point sont plus rapides et plus élevés (dans le traitement des douleurs de l’omoplate) que les points dorsaux tels que Tian Zong (11 I.G.)

*************