ATC-22-Couverture

A.T.C Recueil n°22

23,00€

Textes sélectionnés, adaptés, traduits et annotés
par
LIN
Shi Shan

 

  • 140 pages
  • Format A5 (14 cm x 20,5 cm)
  • ISBN 978-2-910589-41-7


Rubrique
: Foie

1) La relation entre le Méridien du Foie et les autres Méridiens

2) Le Foie dans l’étiopathologie et le traitement de la polyarthrite rhumatoïde            

3) L’application clinique dans le traitement des maladies gynéco-logiques de la méthode d’acupuncture-moxibustion consistant à réguler le Foie

4) À propos des lombalgies en tant que symptôme principal du Méridien du Foie

 

Rubrique : Le point Tai Chong (3 F.)

5) Prendre en considération l’utilisation du point Tai Chong (3 F.) dans le traitement des lombalgies

6) Application du point Tai Chong (3 F.) et son association avec d’autres points

 

Rubrique : Dépression

7) Analyse sur la fréquence du choix des points dans le traitement
de la dépression

8) Observation des 52 cas de dépression traités par l’acupuncture associée à la pharmacopée chinoise

 

Rubrique : Vertiges traités par le point Bai Hui (20 D.M.)

9) 76 cas de vertiges périphériques traités par le point Bai Hui (20 D.M.) (chauffé au moxa) en tant que point principal

10) Le traitement des vertiges par le point Bai Hui (20 D.M.) chauffé au moxa

 

Rubrique : Périarthrite scapulo-humérale traitée par le point Jian Kang (point curieux nouveau, littéralement « santé de l’épaule »)

11) 85 cas de périarthrite scapulo-humérale traités par le point
« Jian Kang » (santé de l’épaule) 12) Confirmation de l’article « 85 cas de périarthrite scapulo-humérale traités par le point ‘’Jian Kang’’ (santé de l’épaule) »

 

Rubrique : Orgelet

13) 30 cas d’orgelet traités par une saignée du point Shao Ze (1 I.G.)

14) 32 cas d’orgelet persistant traités par le point Gan Shu (18 V.) avec une saignée et une ventouse

 

Rubrique : Chorée

15) 36 cas de chorée mineure traités par l’acupuncture

16) Cas cliniques de chorée mineure

 

Rubrique : Inflammation du paquet adipeux de Hoffa

17) 62 cas d’inflammation du paquet adipeux de Hoffa traités par le point Xi Yan (PC 23 / P.E-M.I.5) avec un échauffement du manche d’aiguille au moxa

18) 60 cas de lésion du paquet adipeux de Hoffa traités par l’acupuncture avec un échauffement du manche d’aiguille au moxa

 

Rubrique : Thèmes divers

19) Une analyse sur la théorie des « couples de points opposés »

20) À propos des effets régulateurs des points d’acupuncture

 

***********

Rubrique : Le Foie

1) La relation entre le Méridien du Foie et les autres Méridiens par LI Li Département de médecine chinoise de l’Hôpital central des employés du groupe Ben Gang, province de Liao Ning)
1. Les liaisons entre le Zu Jue Yin et le Zu Shao Yang
2. La liaison entre le Zu Jue Yin et le Shou Tai Yin, le Zu Tai Yin et le Zu Shao Yin
3. La liaison entre le Zu Jue Yin et le Shou Shao Yin
4. La liaison entre le Zu Jue Yin et les autres Méridiens

2) Le Foie dans l’étiopathologie et le traitement de la polyarthrite rhumatoïde par HAN Xiao Fei et HUANG Qing Chun (Département de médecine chinoise de l’Hôpital central de la zone militaire de Guang Zhou de l’Armée de libération de Chine)
1. Étiopathologie
1.1 Le déficit du Xue du Foie est l’une des causes internes de la PR
1.2 Le blocage du Qi du Foie est un chaînon pathologique de la PR alors que l’obstruction des Luo Mai (ramifications ou vaisseaux secondaires) par le Yu Xue (sang stagnant ou coagulé) en est la principale pathogénie.
2. Traitement de la PR à partir du Foie
2.1 Entre la phase initiale et la phase moyenne de la PR, le traitement consiste à : débloquer le Foie, activer le Xue et désobstruer les Luo Mai.
2.2 Entre la phase moyenne et la phase terminale, le traitement consiste à : nourrir le Foie et les Reins, éliminer le Tan et expulser le Yu Xue
3. Conclusion

3) L’application clinique dans le traitement des maladies gynécologiques de la méthode d’acupuncture-moxibustion consistant à réguler le Foie par MI Jian Ping, MO Xi Ying, WEN Xin, FU Wen Bin (Hôpital de médecine chinoise de la province de Guang Dong)
1. La relation entre les caractéristiques du Foie et la physiologie des femmes
2. La relation entre les problèmes du Foie et les maladies gynécologiques
3. L’application clinique de la méthode d’acupuncture-moxibustion consistant à réguler le Foie (troubles menstruels, dysménorrhée, nodules mammaires, fibromes utérins, syndrome de ménopause)
4. Conclusion

4) À propos des lombalgies en tant que symptôme principal du Méridien du Foie par HE Yang Zi (Hôpital N° 1 de la faculté de médecine chinoise de Ji Nan, province de Guang Zhou)
1.But : Recherche sur la question suivante : « les lombalgies empêchant la flexion et l’extension des lombes constituent-elles le premier symptôme pathologique du Méridien Zu Jue Yin – Foie ? »
2. Explications :
– Les lombalgies du Méridien du Foie sont dues à un défaut nutritionnel des Jin (tissus tendino-musculaires ou tissus mous de l’appareil locomoteur) et à un blocage du Qi du Foie.
– De nombreux points du Méridien du Foie peuvent traiter les lombalgies, ce qui indique qu’il existe une liaison entre ce Méridien et la région lombaire.
– Le Dai Mai (Vaisseau de ceinture) sert d’agent de liaison entre le Méridien du Foie et la région lombaire.
– Une branche du Méridien du Foie atteignant la région lombaire a été oubliée dans les livres classiques.

***

Rubrique : Le point Tai Chong (3 F.)

5) Prendre en considération l’utilisation du point Tai Chong (3 F.) dans le traitement des lombalgies par ZHOU Jun Qing (Hôpital populaire n° 3 de la ville de Nan Jing), SHANG Ming Hua (Institut de la médecine clinique n° 2 de l’Université de médecine et de pharmacologie chinoises de Nan Jing)
Les lombalgies font parties des pathologies pour lesquelles on consulte le plus souvent en clinique. L’acupuncture-moxibustion peut donner de bons résultats quelle que soit la lombalgie : une lombalgie aiguë telle que le lumbago ou une lombalgie chronique telle que le microtraumatisme chronique des muscles lombaires. Dans la pratique, quand il s’agit de lombalgies, on emploie en général des points du Zu Tai Yang, du Zu Shao Yang et du Du Mai. Après plusieurs années de pratique et de recherches dans les données anciennes, les auteurs de cet article ont constaté que Tai Chong (3 F.) qui appartient au Zu Jue Yin est un point efficace traitant différentes formes de lombalgie.

6) Application du point Tai Chong (3 F.) et son association avec d’autres points par CHAI Rong Sheng et YE Gui Zhen (Hôpital Lan Ling de la ville Shuang Cheng, province de Hei Long Jiang), WANG Yu Xia (Hôpital n° 2 de l’Institut de médecine chinoise de la province de Hei Long Jiang)
1. Douleurs de la gorge, douleurs des parties antérieure et latérales du thorax
2. Déviation labiale
3. Wei Zheng (syndrome d’amyotrophie), Bi Zheng (syndrome rhumatismal) et paralysie des membres inférieurs
4. Convulsions infantiles, épilepsie
5. Maladies oculaires
6. Lombalgies
7. Troubles menstruels, métrorragie importante ou bénigne mais incessante (Beng Lou)
8. Céphalée due à la montée du Yang du Foie

***

Rubrique : Dépression

7) Analyse sur la fréquence du choix des points dans le traitement de la dépression par LU Mei  sous la direction de la professeure WANG Ling Ling (Université de médecine et de pharmacologie chinoise de la ville de Nan Jing dans la province de Jiang Su)
Après une analyse sur la fréquence du choix des points dans le traitement de la dépression, ce texte rapporte une discussion sur de nombreux problèmes dans le traitement de cette maladie par l’acupuncture-moxibustion. Il propose également une idée générale dans le choix des points de cette maladie : choisir les points en fonction de la maladie, des syndromes physiopathologiques puis des signes et des symptômes.

8) Observation des 52 cas de dépression traités par l’acupuncture associée à la pharmacopée chinoise par FANG Xiang Dong, CAI Xin Cheng (Hôpital de médecine chinoise de la ville de Kun Shan)
Méthode employée : Diviser 98 cas de dépression en deux groupes. Le premier groupe (52 cas) est traité par l’électropuncture appliquée sur : Bai Hui (20 D.M.), Shen Ting (24 D.M.), Tai Chong (3 F.), Nei Guan (6 M.C.), Guan Yuan (4 R.M.), Zu San Li (36 E.) et San Yin Jiao (6 Rt). Le traitement acupunctural est associé à la formule « Xiao Yao San » (Poudre pour la détente) avec une addition d’autres produits. Le deuxième groupe (46 cas) est traité uniquement par la formule mentionnée ci-dessus.
Résultat : Le taux d’efficacité total du premier groupe est de 94.23 % alors que le taux du second groupe est de 78.26 %.

***

Rubrique : Vertiges traités par le point Bai Hui (20 D.M.)

9) 76 cas de vertiges périphériques traités par le point Bai Hui (20 D.M.) (chauffé au moxa) en tant que point principale par ZHAO Hong (Service d’acupuncture-moxibustion de l’Hôpital n° 1 de l’Institut de médecine chinoise de la ville de Tian Jin)
Les vertiges correspondent à une sensation subjective due à des maladies de différents systèmes et ils font partie du domaine « Xuan Yun » (vertiges) de la MTC. Selon cette dernière, 80 à 90 % des cas de vertiges sont de type Xu (déficience) et 10 à 20 % des cas sont en relation avec le Tan (Mucosités). C’est pourquoi la déficience du corps est à l’origine de la plupart des cas de vertiges. L’auteure de cet article a traité avec de bons résultats 76 cas de vertiges périphériques par le point Bai Hui (20 D.M.) en tant que point principal et chauffé au moxa.

10) Le traitement des vertiges par le point Bai Hui (20 D.M.) chauffé au moxa par WANG Han et REN Hui (Institut de médecine chinoise de la ville de Tian Jin) sous la direction de YAN Li (Hôpital n° 1 de l’Institut de médecine chinoise de la ville de Tian Jin)
Les vertiges font partie des symptômes souvent rencontrés en clinique. Dans les cas bénins, ils s’arrêtent quand les yeux sont fermés. Dans les cas graves, ils entraînent une sensation rotatoire empêchant le sujet de rester debout et sont accompagnés de : nausées, vomissements, transpiration. En tant que médecin chef, madame YAN Li a une longue expérience dans le traitement des vertiges et a obtenu de très bons résultats par l’emploi du point Bai Hui (20 D.M.) chauffé au moxa.

***

Rubrique : Périarthrite scapulo-humérale traitée par le point Jian Kang (point curieux nouveau, littéralement « santé de l’épaule »)

11) 85 cas de périarthrite scapulo-humérale traités par le point « Jian Kang » (santé de l’épaule) par LI Bang Lei (Département de physiothérapie de l’Hôpital central n° 89 de la ville de Wei Fang, province de Shan Dong), LI Zheng (Hôpital populaire de la ville de Wei Fang)
La périarthrite scapulo-humérale a comme principal symptôme des douleurs parfois très pénibles, qui s’aggravent la nuit en empêchant l’endormissement. Chez certains patients, elle peut entraîner de l’hypertension artérielle et une cardiopathie. De décembre 2001 à août 2003, les auteurs de cet article ont traité 85 cas de douleurs relevant de cette pathologie par la puncture du point « Jian Kang » (santé de l’épaule), découvert grâce à la pratique, et ils ont obtenu de bons résultats.

12) Confirmation de l’article « 85 cas de périarthrite scapulo-humérale traités par le point ‘’Jian Kang’’ (santé de l’épaule) » par ZHAO Zhong Hua, SUN Hua Wei (Service de physiothérapie de l’Hôpital populaire Huai Yin dans la ville de Ji Nan, province de Shan Dong)
Les auteurs de cet article ont beaucoup tiré profit de l’article « 85 cas de périarthrite scapulo-humérale traités par le point ‘’Jian Kang’’ (santé de l’épaule) » (l’article précédent). En effet, de juin à décembre 2004, ils ont traité avec de bons résultats 27 cas de périarthrite scapulo-humérale avec le même point. Parmi les cas traités, 18 ont connu un arrêt instantané de la douleur.

***

Rubrique : Orgelet

13) 30 cas d’orgelet traités par une saignée du point Shao Ze (1 I.G.) par HUO Feng He (Dispensaire du bourg Dian Zi attaché à la ville de Lai Zhou, province de Shan Dong)
Selon la MTC, l’orgelet provient souvent d’une agression du Vent-Chaleur dans la paupière ou d’une montée de la Chaleur accumulée dans la Rate et l’Estomac. Dans les deux cas, le Qi et le Xue stagnent, la Chaleur et les toxines obstruent les Jing Luo et, ainsi, déclenchent la maladie.
En traitant 30 cas cette maladie uniquement avec le point Shao Ze (1 I.G.), l’auteur de cet article a pu guérir 27 cas et bien améliorer 3 cas.

14) 32 cas d’orgelet persistant traités par le point Gan Shu (18 V.) avec une saignée et une ventouse par LIU Jun Hong, ZHANG Ze Guo (Service de physiothérapie de l’Hôpital populaire du district Gao Tang, province de Shan Dong)
L’orgelet persistant est un orgelet qui récidive et qui est souvent causé par une montée du Feu du Foie, une entrave de la circulation du Qi et du Xue (sang) et par une accumulation du Feu-Chaleur, d’où la formation de bosses dures, tuméfactions et érythèmes. Les auteurs de cet article en ont traité 32 cas et les ont tous guéris par le point Gan Shu (18 V.)

***

Rubrique : Chorée

15) 36 cas de chorée mineure traités par l’acupuncture par GUO Cui Ping (Hôpital de médecine chinoise de la ville de Kun Ming, province de Yun Nan)
La chorée mineure est également appelée chorée rhumatismale, chorée infectieuse et chorée de Sydenham. Souvent observée chez les enfants de 5 à 15 ans, chez les filles notamment, cette maladie peut correspondre au domaine « Chi Zong » (convulsions) de la MTC. Ces dernières années, l’auteure de cet article la traite avec de bons résultats en acupuncture : 29 cas guéris, 5 cas améliorés.

16) Cas cliniques de chorée mineure Source : « Zhong Guo Dang Dai Ming Yi Zhen Fang Zhen Shu Ji Cheng » (Recueil des méthodes et des formules d’acupuncture des acupuncteurs réputés chinois contemporains)
Cas clinique de XU Ben Ren (médecin chef du département d’acupuncture-moxibustion et de médecine chinoise à l’Hôpital militaire de l’armée de l’air de la ville de Shen Yang, province de Liao Ning) et celui du du professeur JIAO Shun Fa (l’inventeur de l’acupuncture crânienne).

***

Rubrique : Inflammation du paquet adipeux de Hoffa

17) 62 cas d’inflammation du paquet adipeux de Hoffa traités par le point Xi Yan (PC 23 / P.E-M.I.5) avec un échauffement du manche d’aiguille au moxa par LI Guo Zhong (Service de physiothérapie et d’acupuncture-moxibustion de l’Hôpital n° 3 de la ville de Shang Qiu, province de He Nan)
L’inflammation du paquet adipeux de Hoffa est souvent due à des microtraumatismes chroniques ou à une prolongation d’un traumatisme aigu mal traité. En clinique, il est facile de confondre cette pathologie avec d’autres affections du genou. De 1998 à 2003, l’auteur de cet article en ai traité 62 cas avec de bons résultat par le point Xi Yan (PC 23 / P.E-M.I.5) et un échauffement du manche d’aiguille au moxa.

18) 60 cas de lésion du paquet adipeux de Hoffa traités par l’acupuncture avec un échauffement du manche d’aiguille au moxa par PENG Xiao Qin (Hôpital de l’Usine mécanique de Kuang Shan de la ville de He Fei), YIN Liang Rong (Hôpital populaire n° 2 de la ville de He Fei)
Selon les auteurs de cet article, l’échauffement du manche d’aiguilles au moxa appliqué au point Du Bi (35 E.) qui se trouve au-dessus du paquet adipeux de Hoffa laisse la chaleur dégagée du moxa atteindre ce paquet, ce qui fait dilater les vaisseaux capillaires et accélérer la circulation sanguine, permettant ainsi la résorption de l’état inflammatoire aseptique et la réparation des tissus mous impliqués dans cette maladie.

***

Rubrique : Thèmes divers

19) Une analyse sur la théorie des « couples de points opposés » par YANG Zhi Xin et SONG Cheng Jun (Institut médical de la ville de Cheng De, province de He Bei)
Les « couples de points opposés » (Xiang Dui Xue) désignent des couples de points qui se trouvent face à face : l’un se trouve sur la face interne et l’autre sur la face externe du membre supérieur ou inférieur, ou encore l’un se trouve sur la face antérieure et l’autre sur la face postérieure du tronc. Ces couples de points sont formés par un point d’un Méridien Yang et par un point d’un Méridien Yin. Ils peuvent être des couples de points de Méridiens en relation Biao Li (superficie-profondeur). Ce texte tend à analyser les bases théoriques de cette combinaison de points à partir des références classiques, de l’application clinique, des théories des Méridiens et de celles sur le Yin et le Yang.

20) À propos des effets régulateurs des points d’acupuncture par LI Chuan Qi (Institut de médecine nationale ‘’Zhang Zhong Jing, ville de Nan Yang, province de He Nan)
– But : Étudier la question « Comment développer et appliquer les doubles effets régulateurs des points d’acupuncture ? ».
– Démarche : Cette étude est basée sur les facteurs suivants : nature (propriétés, fonctions ou actions) des points d’acupuncture, manipulation d’aiguille (en tonification ou en dispersion) et intensité de celle-ci, combinaison et formules des points.
– Conclusion : Les doubles effets régulateurs dépendent des méthodes de la manipulation des aiguilles.

 

**********