ATC-11-couverture-couleur-à-imprimer

A.T.C Recueil n°11

23,00€

Textes sélectionnés, adaptés, traduits et annotés
par
LIN Shi Shan

  •  136 pages
  • Format A5 (14 cm x 20,5 cm)
  • ISBN 2-910589-25-0

 

Rubrique : Méridiens singuliers (ou Vaisseaux extraordinaires)

1) À propos de la singularité des huit Méridiens singuliers (ou Vaisseaux extraordinaires)
2) Recherche sur les huit Méridiens singuliers
3) Expérience dans l’application clinique des Ba Mai Jiao Hui Xue ( » points de croisement et de jonction  » ou  » points clés  » des huit Vaisseaux extraordinaires)
4) L’expérience du Maître Jiang Yi Jun dans l’application des  » Ba Mai Jiao Hui Xue « 

Rubrique : Eczéma

5) Observation de l’efficacité de l’acupuncture-moxibustion dans le traitement de 55 cas d’eczéma chronique
6) 88 cas d’eczéma traités par acupuncture-moxibustion selon la différenciation des syndromes physiopathologiques

Rubrique : Gastropathies

7) L’expérience du professeur Qiu Mao Liang dans le traitement de l’ulcère gastroduodénal par l’acupuncture associée à la pharmacopée chinoise
8) Traitement en acupuncture-moxibustion de 35 cas de gastrite atrophique chronique

Rubrique : Thèmes divers

9) Les premières recherches sur les effets cosmétiques du Méridien Zu Yang Ming
10) Recherche sur les règles du choix de points dans le traitement de la constipation
11) Analyse sur les formules d’acupuncture-moxibustion traitant l’asthme du  » Qian Jin Yao Fang  » (Formules importantes valant mille pièces d’or)
12) Mon avis sur l’ordre des points à puncturer
13) L’application du San Yin Jiao (6 Rt) en gynécologie
14) L’expérience de Zhou Yu Yan dans le traitement acupunctural de la toux des atteintes externes
15) 32 cas d’arthrite goutteuse traités par l’acupuncture-moxibustion

 

**********

Rubrique : Méridiens singuliers (ou Vaisseaux extraordinaires)

1) À propos de la singularité des huit Méridiens singuliers (ou Vaisseaux extraordinaires) par Yang Xiu Juan (Section d’acupuncture-moxibustion de l’Institut de recherche en médecine chinoise de Chine
– Une dénomination différente de celle des Méridiens normaux
– La relation entre les Méridiens singuliers au niveau Yin-Yang, de Biao-Li et de Zang-Fu est différente de celle des Méridiens normaux
– Le trajet des Méridiens singuliers est différent de celui des Méridiens normaux
– La répartition des points des Méridiens singuliers est différente de celle des Méridiens normaux
– La liaison entre les Méridiens singuliers et les Méridiens normaux

2) Recherche sur les huit Méridiens singuliers par Ma Qin , Zhou De An et Wang Lin Peng (Service d’acupuncture-moxibustion de l’Hôpital de médecine chinoise de Beijing)
Ce texte étudie plusieurs spécificités et fonctions – encore mal connues – des  » huit Vaisseaux dits Méridiens singuliers  » dans le système des Jing Luo. À partir des recherches théoriques et des observations cliniques, les auteurs de cet article démontrent que les huit Méridiens singuliers occupent une place aussi importante que celle des douze Méridiens dits normaux dans le système des Jing Luo. Ils expliquent également en détail comment ces Méridiens singuliers servent d’agent de liaison et de réserve énergétique.

3) Expérience dans l’application clinique des Ba Mai Jiao Hui Xue ( » points de croisement et de jonction  » ou  » points clés  » des huit Vaisseaux extraordinaires) par Wang Shou Lan (Hôpital ethnique de la ville de Ji Nan dans la province de Shan Dong)
De nombreux médecins de différentes époques historiques ont accordé une grande importante à ces points à cause de leurs très larges indications thérapeutiques. Dans la pratique, ces points peuvent être employés selon leurs indications thérapeutiques et également selon le diagnostic basé sur les caractéristiques des Méridiens singuliers et des Méridiens normaux :
1 L’usage individuel de chacun de ces points.
2 L’usage de ces points par couple.
3 L’emploi de ces points par la chronopuncture (points d’ouverture).
4 L’emploi de ces points en fonction de la situation rencontrée.

4) L’expérience du Maître Jiang Yi Jun dans l’application des  » Ba Mai Jiao Hui Xue «  par Li Ying Xia (l’Hôpital à la ville de Zheng Zhou de l’armée de l’air de l’armée populaire de libération de Chine)
Formé dans sa famille depuis son enfance, maître Jiang Yi Jun exerce depuis plus de 50 ans. En respectant l’holisme (ou le globalisme) de la MTC, il pratique avec rigueur le traitement par la différenciation des syndromes physiopathologiques. En acupuncture, il excelle dans l’utilisation des  » Ba Mai Jiao Hui Xue  » pour traiter certaines maladies internes et gynécologiques. Il ne les emploie pas selon la chronopuncture mais selon l’étiologie et il en obtient souvent de très bons résultats.

***

Rubrique : Eczéma

5) Observation de l’efficacité de l’acupuncture-moxibustion dans le traitement de 55 cas d’eczéma chronique par Yuan Xiu Li (Hôpital de médecine chinoise de la ville de Mian Yang dans la province de Si Chuan) et Liu Chi (Hôpital populaire n°4 de la ville de Mian Yang dans la province de Si Chuan)
Traités auparavant par des médicaments occidentaux mais sans résultat ou avec des résultats peu probants, les 55 cas de ce rapport sont ici traités par une combinaison d’acupuncture, de marteau  » fleur de prunier  » et de moxibustion. Les principaux points sont : Qu Chi (11 G.I.), He Gu (4 G.I.), Zu San Li (36 E.), Xue Hai (10 Rt), San Yin Jiao (6 Rt). Ils sont associés à : Da Chang Shu (25 V.), San Jiao Shu (22 V.), Pi Shu (20 V.), Guan Yuan (4 R.M.) Résultats : 37 cas guéris, 8 cas nettement améliorés, 6 cas moyennement améliorés, 4 cas sans efficacité. Il y a une grande différence entre l’avant et l’après traitement.

6) 88 cas d’eczéma traités par acupuncture-moxibustion selon la différenciation des syndromes physiopathologiques par Zhao Shou Mai (Hôpital de l’universitaire ethnique centrale à Bei Jing)
Pour traiter cette maladie, l’auteur de cet article propose un traitement de fond composé de Chi Ze (5 P.) et de He Gu (4 G.I.) D’autres points sont additionnés en fonction des cinq cas suivants :
– déficience de la Rate avec humidité abondante
– chaleur de l’Estomac
– chaleur du Poumon
– feu excessif du Foie
– insuffisance du Yin des Reins

***

Rubrique : Gastropathies

7) L’expérience du professeur Qiu Mao Liang dans le traitement de l’ulcère gastroduodénal par l’acupuncture associée à la pharmacopée chinoise par Wu Xi (L’Hôpital de médecine chinoise de la province de Jiang Su)
Selon le professeur Qiu Mao Liang qui a plus de 60 ans de pratique, l’acupuncture-moxibustion a une efficacité incontestable dans le traitement de l’ulcère gastroduodénal. Ce n’est qu’en cas grave ou de complication que l’on doit l’associer à la pharmacopée ou à d’autres thérapies. Pour maître Qiu, la physiopathologie de cette maladie correspond essentiellement à une déficience du Zhong Qi (Qi du Centre). Le traitement consiste principalement à régulariser et à tonifier ce dernier. Ensuite, en fonction de la situation rencontrée, on applique en plus les principes suivants : mobiliser le Qi (Xing Qi), activer le sang (Huo Xue), éliminer la stase de sang (Hua Yu), réchauffer le Centre (Wen Zhong).

8) Traitement en acupuncture-moxibustion de 35 cas de gastrite atrophique chronique par Li Yu Lan (Lazaret de la ville de Ji Xi dans la province de Hei Long Jiang)
Maladie courante et difficile à traiter avec risque de cancérisation, la gastrite atrophique chronique présente principalement les signes suivants : distension gastrique et douleur gastrique, éructations, perte d’appétit etc. Le traitement de cette maladie en acupuncture-moxibustion donne d’assez bons résultats Selon la MTC, la coordination harmonieuse de la Rate, de l’Estomac et du Foie assure à la fois une bonne circulation du Qi dans les Trois Foyers (San Jiao) et les mouvements descendants et ascendants normaux du Qi. C’est pourquoi, dans cette maladie, la tonification de la Rate, l’harmonisation de l’Estomac, le déblocage du Foie et la régularisation du Qi correspondent aux principes thérapeutiques à appliquer.

***

Rubrique : Thèmes divers

9) Les premières recherches sur les effets cosmétiques du Méridien Zu Yang Ming par Fu Jie Ying (Section d’acupuncture-moxibustion et de massage de l’Université de médecine et de pharmacologie chinoises de la ville de Guang Zhou)
Ce texte présente principalement la relation au niveau cosmétique entre le Zu Yang Ming, la peau de la face et le corps. Les explications tournent autour des fonctions des points et des trajets du Zu Yang Ming, de la relation entre ce méridien et d’autres organes et également autour d’observations cliniques.
– La relation entre le Zu Yang Ming et la beauté de la peau du visage.
– Particularité physiologique du Zu Yang Ming.
– La relation entre le Zu Yang Ming et la beauté des seins.
– La relation entre le Zu Yang Ming et la beauté du corps.
– Les effets cosmétiques du Zu Yang Ming employé dans son ensemble.

10) Recherche sur les règles du choix de points dans le traitement de la constipation par acupuncture-moxibustion par Feng Hua sous la direction de Xiang Yi (Université de médecine et de pharmacologie chinoises de la ville de Nan Jing)
Souvent rencontrée en clinique en tant que symptôme et observée dans de nombreuses maladies, la constipation (Bian Mi) correspond à l’une des trois situations suivantes :
– blocage des selles prolongeant le temps de la défécation,
– émission difficile des selles malgré une envie pressante,
– défaut d’envie de défécation (observé dans les cas chroniques).
Bien que la constipation ne soit pas considérée comme étant une maladie à part entière, elle peut souvent dissimuler une étiologie très complexe qui peut être très néfaste pour le corps. À partir de 28 textes publiés ces vingt dernières années et consacrés au traitement de la constipation par acupuncture-moxibustion, les auteurs de cet article procèdent à une analyse sur le choix de points à partir du point de vue de la médecine traditionnelle chinoise et de la médecine occidentale. Ce texte rapporte également les principes théoriques sur le choix des points d’acupuncture traitant la constipation.

11) Analyse sur les formules d’acupuncture-moxibustion traitant l’asthme du  » Qian Jin Yao Fang  » (Formules importantes valant mille pièces d’or) par Wan Wen Rong (L’Hôpital de médecine chinoise de la ville de Xia Men dans la province de Fu Jian)
Dans le  » Qian Jin Yao Fang  » sont mentionnées 11 formules d’acupuncture-moxibustion traitant l’asthme.Cet article expose en détail les actions, les indications, le mode opératoire et la durée du traitement ainsi que la particularité de chacune de ces formules. Par ailleurs, il analyse les règles et les démarches à suivre dans le choix et la formulation des points traitant l’asthme.

12) Mon avis sur l’ordre des points à puncturer par Wang Qing Gu (Centre de soins du bourg Guan Cheng dans le district de Gui Ding, province de Gui Zhou)
Il existe une relation étroite entre l’efficacité du traitement et l’ordre de la puncture des points. Il faut donc accorder une grande considération à cet ordre lequel peut être déterminé selon : le principe thérapeutique  » Biao Ben  » (Cime-Racine) ; la relation entre le Qi et le Xue (sang) et entre les Zang et les Fu ; les théories des  » cinq mouvements  » ; les principes thérapeutiques déterminés par le diagnostic de différenciation des syndromes physiopathologiques ; le trajet des Méridiens ; les spécificités des points

13) L’application du San Yin Jiao (6 Rt) en gynécologie par Lu Jian , Xu Jian Xin , Wang Xin Ling et Song Lian Hui (L’Hôpital  » Kuang Shan  » de Shou Gang dans la ville de Bei Jing)
Point important et point de croisement du Zu Tai Yin, San Yin Jiao (6 Rt) peut être utilisé dans les maladies en relation avec la Rate, le Foie et les Reins. Possédant un champ d’application très large, ce point est largement utilisé en gynécologie. En effet, on l’emploie pour traiter les maladies relatives à la menstruation, aux pertes vaginales (leucorrhées) et à l’obstétrique. C’est pourquoi les acupuncteurs des temps anciens l’employaient par prédilection pour traiter les maladies gynécologiques. Peng Jing Shan, un acupuncteur contemporain réputé et professeur de l’Institut de médecine chinoise de la province de Liao Ning, classe San Yin Jiao (6 Rt) parmi les quatre grands points importants en gynécologie. À partir des données anciennes et de la pratique clinique, les auteurs de cet article procédent à un résumé de l’application de ce point dans le domaine gynécologique.

14) L’expérience de Zhou Yu Yan dans le traitement acupunctural de la toux des atteintes externes par Pang Jun (Hôpital de médecine chinoise de la ville de Nan Jing)
Formée pendant les années 60 à la section d’acupuncture-moxibustion de l’Institut de médecine chinoise de la ville de Shang Hai, madame Zhou Yu Yan, médecin chef du service d’acupuncture-moxibustion, a jusqu’à présent plus de 30 ans de pratique au cours desquels elle a accumulé une riche expérience dans l’enseignement, dans la recherche et notamment dans le traitement des maladies de différentes branches. Elle excelle par ailleurs dans l’usage d’un point unique. Le présent article résume son expérience dans le traitement de la toux des atteintes externes par le point Jie Xi (41 E.)

15) 32 cas d’arthrite goutteuse traités par l’acupuncture-moxibustion par Zhang Shu Ying (Hôpital n° 1 de l’Institut de médecine chinoise de la ville de Tian Jin)
Maladie générale causée par un trouble du métabolisme de la purine, l’arthrite goutteuse entraîne un excès d’acide urique et des douleurs articulaires répétitives. En Chine, depuis ces dernières années, la prévalence de cette malade a tendance à augmenter sensiblement à cause de la modification du mode alimentaire. En appliquant une régularisation générale et un traitement local par l’acupuncture-moxibustion, l’auteur de cet article a obtenu des résultats satisfaisants dans 32 cas de cette maladie.

 

**********