ATC-31-couverture

A.T.C Recueil n°31

23,00€

Textes sélectionnés, adaptés, traduits et annotés
par

LIN Shi Shan

 

  • 135 pages
  • Format A5 (14 cm x 20,5 cm)
  • ISBN 978-2-910589-51-6

 

Rubrique : Points Jing-puits

1) Notre avis sur les applications cliniques des points Jing-puits

2) À propos des effets expulsant les Xie Qi (agents pathogènes ou perversités) procurés par la puncture des points Jing-puits

3) Discussion sur la puncture des points Jing-puits dans le traitement des « maladies de type Chaleur »


Rubrique
: Migraine menstruelle

4) 15 cas de migraine menstruelle traités par la puncture croisée des points Jing-puits

5) L’observation de l’efficacité de l’acupuncture dans 60 cas de migraine menstruelle

6) L’observation de l’efficacité de l’acupuncture dans le traitement de 146 cas de migraine menstruelle

7) 37 cas de migraine menstruelle traités par la pharmacopée chinoise associée à l’acupuncture-moxibustion


Rubrique
 :
Périarthrite scapulo-humérale

8) 82 cas de périarthrite scapulo-humérale traités par la puncture des points Jing-puits choisis en fonction du diagnostic basé sur les Méridiens

9) 95 cas de périarthrite scapulo-humérale traités par la digitopressure appliquée sur le point Tian Zong (11 I.G.)

10) Le traitement par l’acupuncture-moxibustion de 183 cas de périarthrite scapulo-humérale selon le diagnostic basé sur les Méridien

11) 66 cas de périarthrite scapulo-humérale traités principalement par la puncture du point Fu Yang (59 V.)

12) L’observation de l’efficacité de la puncture du point Tian Ding (17 G.I.) dans le traitement de 100 cas de périarthrite scapulo-humérale


Rubrique :
Microtraumatismes lombaires

13) L’observation clinique du traitement acupunctural de 18 cas de microtraumatismes lombaires

14) L’observation de l’efficacité de l’acupuncture associée à la lampe TDP et aux ventouses dans le traitement de 620 cas de microtraumatismes lombaires

15) L’observation de l’efficacité du traitement acupunctural associé à la lampe TDP dans le traitement de 1880 cas de microtraumatismes lombaires

16) L’observation de l’efficacité de la puncture des points Shu dorsaux de la région lombaire dans le traitement des microtraumatismes lombaires

17) Les microtraumatismes lombaires chroniques traités par l’échauffement du manche des aiguilles au moxa et selon la différenciation des syndromes physiopathologiques

18) 40 cas de microtraumatismes lombaires traités par la puncture de Feng Long (40 E.)


Rubrique
:
Rhume des foins

19) L’observation de l’efficacité du traitement du rhume des foins par l’échauffement du manche des aiguilles au moxa

20) 67 cas de rhume des foins traités par acupuncture

21) La comparaison de l’efficacité de l’auriculopuncture et de l’acupuncture dans le traitement du rhume des foins

22) 40 cas de rhume des foins traités par la formule « Qing Gan Tang » (Décoction éliminant les atteintes externes) associée à l’acupuncture


Rubrique :
Globe (ou boule) hystérique (Mei He Qi)

23) Expérience clinique dans le traitement de 32 cas de globe (ou boule) hystérique par les points d’acupuncture choisis selon la différenciation des syndromes physiopathologiques

24) L’observation clinique de l’efficacité du traitement acupunctural de 96 cas de globe hystérique


Rubrique :
Point Gong Sun (4 Rt)

25) L’application du point Gong Sun (4 Rt) dans les douleurs

26) Les effets régulateurs de la Rate et de l’Estomac du point Gong Sun (4 Rt)

27) Prendre Gong Sun (4 Rt) en fonction du diagnostic des Méridiens et des maladies

28) Un cas de névrose traité par le point Gong Sun (4 Rt)

 

********

Rubrique : Points Jing-puits

1) Notre avis sur les applications cliniques des points Jing-puits par ZHU Wen Hong etc. (Département d’acupuncture-moxibustion et de Tui Na de l’Université de médecine et de pharmacologie chinoises, Beijing)

  1. Les points Jing-puits font croiser et communiquer le Yin et le Yang. En dispersion, ils peuvent disperser la Chaleur, lever les blocages, ouvrir les orifices et stimuler le Shen (Esprit). En tonification, ils peuvent stimuler le Yang Qi, réchauffer et désobstruer les Jing Mai.
  2. Les points Jing-puits des Méridiens Yin sont meilleurs pour débloquer le Foie et réguler la circulation du Qi. Ils peuvent traiter les affections de la poitrine et de l’abdomen en relation avec les troubles des mouvements du Qi.
  3. Les points Jing-puits des Méridiens Yang sont meilleurs pour expulser les Xie Qi (agents pathogènes ou perversités), désobstruer les Jing Luo et arrêter les douleurs. Ils traitent efficacement les maladies rebelles de la tête, de la face et des organes sensoriels.

2) À propos des effets expulsant les Xie Qi (agents pathogènes ou perversités) procurés par la puncture des points Jing-puits par LIAN Wei Zhen (Institut de médecine chinoise de la province de Ju Jian)

Situés sur les extrémités des membres, les points Jing-puits sont les endroits où le Qi des Méridiens passe de la superficie vers la profondeur.C’est pourquoi il faut expulser les Xie Qi en profondeur par ces points pour les faire sortir du corps. Les points Jing-puits sont les endroits où le Yin et le Yang se connectent. Ce sont également les endroits où les Xie Qi passent de la superficie (les trois Méridiens Yang) vers la profondeur (les trois Méridiens Yin). Il n’est donc pas difficile de comprendre pourquoi la puncture des points Jing-puits permet d’éliminer les Xie Qi.

3) Discussion sur la puncture des points Jing-puits dans le traitement des « maladies de type Chaleur » par HU Ling etc. (Département d’acupuncture-moxibustion de l’Institut de médecine chinoise de la province d’An-Hui)

Selon le « Canon des difficultés », les points Jing-puits traitent le « Xin Xia Man » (plein au dessous du cœur) et les points Ying traitent le « Shen Re » (chaleur du corps). Il s’agit là du principe général de l’utilisation de ces deux catégories de points. Depuis longtemps, l’usage des points Ying dans le traitement des maladies de type Chaleur devient la règle normale. Cependant, selon de nombreux textes classiques et modernes et des expériences cliniques personnelles, les auteurs de cet article ont constaté que les points Jing-puits sont plus efficaces contre ces maladies, d’où la notion de « puncturer les points Jing-puits en cas de maladies de type Chaleur ».

***

Rubrique : Migraine menstruelle

4) 15 cas de migraine menstruelle traités par la puncture croisée des points Jing-puits par TONG Bo Ying et DONG Xiao Yan (Université de médecine et de pharmacologie chinoises de la ville de Tian Jin) etc.

Persistante et difficile à guérir, la céphalée menstruelle a un taux de rechute élevé. Elle peut altérer la qualité de la vie et empêcher celles qui en souffrent de travailler ou d’étudier. Les auteurs de cet article ont suivi l’expérience du professeur ZHAO Jian Guo en appliquant, en plus du traitement standard, la puncture croisée des points Jing-puits. D’après eux, cette méthode permet d’obtenir de meilleurs résultats.

 5) L’observation de l’efficacité de l’acupuncture dans 60 cas de migraine menstruelle par ZHENG Jian Yu (Institut d’ethnomédecine «  You Jiang », province de Gui Zhou)

Cette céphalée est souvent en relation avec le dysfonctionnement du Foie et des Reins. Les perturbations émotionnelles peuvent entraîner le dysfonctionnement du Foie et la stagnation du Qi, d’où l’insuffisance du Qi et du Xue suivie par l’insuffisance du Jing (Essence). Ces insuffisances sont à l’origine de la dystrophie du cerveau qui a pour conséquence la migraine menstruelle. En conséquence, les auteurs de cet article traite cette céphalée en régulant les fonctions du Foie et des Reins (40 cas guéris et 16 cas améliorés sur un total de 60 cas traités).

6) L’observation de l’efficacité de l’acupuncture dans le traitement de 146 cas de migraine menstruelle par WANG Heng (Hôpital de médecine chinoise de l’Institut de médecine chinoise de la province de Yun Nan)

En traitant la céphalée menstruelle, les auteurs de cet article traitent surtout le « Biao » («  Cime ») en pleine crise douloureuse et en prenant principalement les points locaux. Une fois les douleurs atténuées, ils cherchent à traiter la cause ou le « Ben » (« Racine ») selon la différenciation des syndromes physiopathologiques. Jusqu’à présent, ils en ont traité 146 cas avec de bons résultats (taux de guérison à 43,86% et taux d’amélioration à 49,32%).

7) 37 cas de migraine menstruelle traités par la pharmacopée chinoise associée à l’acupuncture-moxibustion par SONG Hong Yan (Centre de recherche en science médicale de la ville de Shu Yin, province de Shan Xi)

Pendant plus de 10 ans, les auteurs de cet article ont traité 37 cas de migraine menstruelle avec de résultats satisfaisants (taux d’efficacité globale à 97, 30%) par la formule « Bu Xue Ping Gan Tang » (Décoction pour accroître le Xue et calmer le Foie), conçue par eux mêmes et qui a été associée à un traitement acupunctural.

***

Rubrique : Périarthrite scapulo-humérale

8) 82 cas de périarthrite scapulo-humérale traités par la puncture des points Jing-puits choisis en fonction du diagnostic basé sur les Méridiens par CHEN Wei Yu (Hôpital de médecine chinoise du district de Yun Yang, ville de Chong Qing)

Parmi les nombreuses thérapies qu’on utilise pour traiter la périarthrite scapulo-humérale, l’acupuncture-moxibustion est particulièrement efficace. Selon l’auteur de cet article, les points Jing-puits choisis en fonction des Méridiens donnent une grande efficacité contre cette douleur (avec un taux d’efficacité globale à 97,56%). Les expériences cliniques prouvent que les effets désobstruant les Jing Mai de ces points sont meilleurs que ceux des autres points et qu’ils donnent très souvent des résultats instantanés dans les cas aigus.

9) 95 cas de périarthrite scapulo-humérale traités par la digitopressure appliquée sur le point Tian Zong (11 I.G.) par HUANG Ying Fei (Hôpital populaire de la ville de A-Tu-Shen)

Le Shou Tai Yang est, du fait de son trajet, en relation étroite avec les muscles responsables des mouvements des membres supérieurs. La digitopressure exercée sur Tian Zong (11 I.G.) provoque une forte stimulation entraînant des sensations pouvant irradier jusqu’aux doigts en passant par l’épaule et le bras. Elle dégage ainsi les Jing Mai du membre atteint en arrêtant les douleurs. Elle peut traiter les scapulalgies quelque soit leur origine.

10) Le traitement par l’acupuncture-moxibustion de 183 cas de périarthrite scapulo-humérale selon le diagnostic basé sur les Méridien par SUN Yuan Zheng, YANG Jun Li et GUO Wen Hai (Hôpital d’acupuncture et de Tui Na de l’Institut de médecine chinoise de la province de Hei Long Jiang) etc.

Selon la MTC, cette maladie est souvent en relation avec le déclin du corps dû au vieillissement entraînant le déficit du Qi et du Xue (sang). À cela s’ajoute une atteinte du Vent-Froid, un traumatisme externe ou une utilisation trop intensive du membre supérieur qui constitue le facteur déclencheur. Les symptômes varient en fonction des Méridiens atteints, d’où la nécessité de poser un diagnostic basé sur le trajet des Méridiens. Le traitement consiste à rétablir une circulation fluide du Qi et du Xue, à expulser le Vent et le Froid et à éliminer le Yu Xue (amas de sang ou thrombus). Sans cette démarche, il est difficile d’obtenir de bons résultats.

11) 66 cas de périarthrite scapulo-humérale traités principalement par la puncture du point Fu Yang (59 V.) par HU Huan Hua (Service d’acupuncture-moxibustion de l’Hôpital de médecine chinoise, dans la v ville de Rui An)

Fu Yang (59 V.) est un point important traitant la périarthrite scapulo-humérale, un point qui a été transmis par le professeur LOU Bai Cheng de l’Institut de recherche en médecine et en pharmacologie chinoises de la province de Zhe Jiang. Il s’agit du point Xi du Yang Qiao qui traverse l’épaule. Ce point peut agir au niveau de l’épaule à cause du trajet de ce Méridien singulier. En tant que point Xi, il peut traiter des douleurs aiguës.

12) L’observation de l’efficacité de la puncture du point Tian Ding (17 G.I.) dans le traitement de 100 cas de périarthrite scapulo-humérale par LI Jing Zhuo (Service d’acupuncture-moxibustion de l’Institut clinique n° 2 de la Faculté de médecine « Bai Qiu En » dans la ville de Chang Chun, province de Ji Lin)

Dans les manuels officiels d’acupuncture-moxibustion, on ne trouve pas de mention concernant l’indication du point Tian Ding (17 G.I.) dans le traitement de la périarthrite scapulo-humérale. Il s’agit en fait d’un point d’expérience que les auteurs de cet article ont découvert par la pratique.

***

Rubrique : Microtraumatismes lombaires

13) L’observation clinique du traitement acupunctural de 18 cas de microtraumatismes lombaires par HOU Lü (Hôpital populaire n° 9 de la ville de Shen Yang)

Les microtraumatismes lombaires sont dus aux problèmes suivants : déficit de Qi et de Xue au niveau lombaire, lésion des Luo Mai, stagnation de Qi et de Xue dans les Jing Luo. En MTC, on dit ceci : « Les douleurs proviennent des obstructions » et « La désobstruction entraîne la disparition des douleurs ». Or, l’acupuncture peut activer la circulation du Qi et du Xue en éliminant le Yu Xue (amas de sang ou thrombus) qui est une obstruction en soi. Cette désobstruction rétablissant la bonne circulation énergétique contribue alors à la disparition des douleurs.

 14) L’observation de l’efficacité de l’acupuncture associée à la lampe TDP et aux ventouses dans le traitement de 620 cas de microtraumatismes lombaires par ZOU Li, ZHANG Xuan Hong,   MA Jian et CHEN Yi (Clinique du quartier général de la police armée du peuple de la province de Si Chuan)

Entre 1994 et 2006, les auteurs de cet article ont traité – avec des résultats satisfaisants – 620 cas de microtraumatismes lombaires par l’acupuncture associée à la lampe TDP et aux ventouses. Bilan : 434 cas guéris (70%) et 186 cas améliorés (30%)

15) L’observation de l’efficacité du traitement acupunctural associé à la lampe TDP dans le traitement de 1880 cas de microtraumatismes lombaires par YANG Qing (Département de médecine physique et de réadaptation de l’Hôpital de la région Nu Jiang Zhou, dans la province de Yun Nan)

Depuis 1991, l’auteur de ce texte emploie l’acupuncture et le « Shen Deng » (lampe miraculeuse) c’est-à-dire la lampe TDP pour traiter les microtraumatismes lombaires. Il en a traité 1880 cas avec de bons résultats : 1670 cas guéris (88,83%), 207 cas améliorés (11,01%).

16) L’observation de l’efficacité de la puncture des points Shu dorsaux de la région lombaire dans le traitement des microtraumatismes lombaires par SHU Hong Wen (Hôpital n° 102 de l’Armée de libération de la ville de Chang Zhou)

Souvent observé dans la pratique acupuncturale en Chine, les microtraumatismes lombaires ne sont pas une maladie grave, malgré des douleurs parfois très intenses. L’acupuncture seule ou l’acupuncture associée à la lampe TDP appliquée sur les points Shu dorsaux donne des résultats satisfaisants. Cependant, la seconde méthode procure un taux de guérison plus élevée : 56,2% pour la première et 69,87%) pour la seconde.

17) Les microtraumatismes lombaires chroniques traités par l’échauffement du manche des aiguilles au moxa et selon la différenciation des syndromes physiopathologiques par WANG Yong Xing, CAI Li, WANG Yong Cui (Hôpital de médecine chinoise de la ville de Fu Shun)

Dans les lombalgies, le Froid, l’Humidité, le Vent-Chaleur, le Tan (Mucosités) accumulé, le Yu Xue (amas de sang ou thrombus) causé par les traumatismes, ne constituent que le Biao (Cime) alors que la déficience des Reins – seule – constituent le Ben (Racine ou terrain). C’est pourquoi, on emploie 23 V., 52 V., 4 D.M. et 3 R. dans ce traitement. Pour susciter les effets tonifiants de ces points, les aiguilles sont manipulées en tonification puis le manche des aiguilles est chauffé au moxa. Bilan sur 77 cas traités : 54 cas guéris (70%), 18 cas améliorés (23%).

18) 40 cas de microtraumatismes lombaires traités par la puncture de Feng Long (40 E.) par ZHANG Run Min (Hôpital de médecine chinoise « Bei Chen » dans la ville de Tian Jin)

Feng Long (40 E.) est un point important du Zu Yang Ming dont le Qi et le Xue (sang) sont abondants. Selon le Nei Jing, ce Méridien a pour fonction d’humidifier tous les Jin, de maintenir en place les os et de faciliter les mouvements des articulations. Ce point peut accroître le Qi et le Xue, ce qui permet à ces derniers de mieux circuler et aux Jin d’être mieux nourris, d’où le relâchement des Jin, une facilité de mouvements retrouvée et l’arrêt des douleurs.

***

Rubrique : Rhume des foins

19) L’observation de l’efficacité du traitement du rhume des foins par l’échauffement du manche des aiguilles au moxa par SUN Zhou Hong (Hôpital populaire n°1 de la ville de Chang Zhou, province de Jiang Su) etc.

Le rhume des foins provoque chez les sujets allergiques aux pollens : éternuements, rhinorrhée, prurit du rhinopharynx, du conduit auditif externe et des yeux, toux voire sensations de gêne de la poitrine, crises d’asthme. Entre mars 2005 et juillet 2007, les auteurs de cet article exercaient en Suisse et ont eu l’occasion d’en soigner 180 cas divisés en deux groupes : certains ont été traités par l’acupuncture seule et les autres par l’acupuncture et l’échauffement du manche des aiguilles au moxa. Le présent article rapporte leurs observations.

20) 67 cas de rhume des foins traités par acupuncture par WANG Xi etc. (Hôpital de l’amitié sino-japonaise)

Le rhume des foins est une maladie allergique saisonnière et régionale, causée principalement par les pollens. Appelé en chinois « Ke Cao Re » (Chaleur d’herbes séchées), elle fait partie du domaine « Bi Qiu » (obstruction nasale) de la MTC. Chez certains patients, on peut observer des signes de troubles digestifs tels que nausées, vomissements, douleurs abdominales, diarrhées et chez d’autres, eczéma, urticaire, prurit vulvaire, vaginite. De 2002 à 2004, les auteurs de ce texte en ont traité 67 cas avec de bons résultats : 43 cas guéris (68,18%), 23 cas améliorés (34,33%)

21) La comparaison de l’efficacité de l’auriculopuncture et de l’acupuncture dans le traitement du rhume des foins par HUO Ze Jun (Hôpital n°3 de l’Université de Bei Jing)

Puisque le nombre de personnes atteintes par le rhume des foins est très élevé, la recherche d’un traitement aux effets rapides et facilement toléré par les patients est indispensable. En l’occurrence, l’acupuncture et l’auriculopuncture procurent un taux d’efficacité globale identique. Sur le plan du délai de l’efficacité, le traitement par l’auriculopuncture est moins rapide que celui de l’acupuncture. Cependant, le premier est plus toléré par les patients que le second car il est moins douloureux. C’est tout de même un bon traitement, notamment quand il s’agit de la forme « déficience du Qi du Poumon et de la Rate ».

22) 40 cas de rhume des foins traités par la formule « Qing Gan Tang » (Décoction éliminant les atteintes externes) associée à l’acupuncture par ZHAO Xue Yuan et FANG Wei (Hôpital n° 1 de l’Université de médecine et de pharmacologie chinoises de la ville de Tian Jin)

Pendant leur mission en Suisse, les auteurs de cet article ont eu l’occasion d’y traiter de nombreux patients suisses atteints par le rhume des foins avec la formule « Qing Gan Tang » (Décoction éliminant les atteintes externes) mise au point par l’hôpital chinois auquel ils sont attachés, associée à un traitement acupunctural. Le traitement par la pharmacopée consiste à traiter le Vent-Chaleur par les plantes de nature piquante et rafraîchissante agissant au niveau de la superficie en éliminant la Chaleur et les Du (toxines).

 ***

Rubrique : Globe (ou boule) hystérique (Mei He Qi)

23) Expérience clinique dans le traitement de 32 cas de globe (ou boule) hystérique par les points d’acupuncture choisis selon la différenciation des syndromes physiopathologiques par ZHANG Xiao Ju (Hôpital de médecine chinoise de la ville Da Qing, province de Hei Long Jiang)

Cette pathologie est étroitement liée au facteur psychoaffectif. Les patients qui en sont atteints sont souvent fragiles physiquement et psychiquement. Iils sont facilement affectés par des émotions dont les perturbations entraînent une accumulation de Qi et de Tan au niveau de la gorge. En conséquence, le traitement consiste à réguler le Qi, à éliminer le Tan et à disperser les accumulations.

24) L’observation clinique de l’efficacité du traitement acupunctural de 96 cas de globe hystérique par GUO Yan Ming et WU Wen Yan (Hôpital central de la ville de Tai Yuan dans la province de Shan Xi)

Le Mei He Qi est souvent causé par des perturbations émotionnelles qui bloquent le Foie et empêchent le Poumon et l’Estomac d’abaisser le Qi, d’où une accumulation de liquides se transformant en Tan (Mucosités). Ce dernier et le Qi stagnant se réunissent et s’accumulent au niveau de la gorge, d’où la sensation d’obstruction, qui ne s’évacue ni par un crachement, ni par une déglutition. La maladie est guérie par le rétablissement des mouvements normaux du Qi et l’élimination du Tan.

***

Rubrique : Point Gong Sun (4 Rt)

25) L’application du point Gong Sun (4 Rt) dans les douleurs par LIANG Shu Yan (Clinique de l’Usine de la mécanique de grue et de transport, dans la ville de Qi Qi Ha Er, province de Hei Long Jiang)

Appartenant au Zu Tai Yin, Gong Sun (4 Rt) est l’un des « Ba Mai Jiao Hui Xue » (points de croisement et de jonction des huit vaisseaux extraordinaires) et il communique avec le Chong Mai. Selon le chapitre 26 du Ling Shu, quand la maladie se trouve en haut du corps, il faut prendre les Méridiens Yang Ming. Quand elle se trouve au milieu du corps, il faut prendre le Zu Tai Yin. Et lorsqu’elle se situe en bas du corps, il faut prendre le Zu Jue Yin. Débutant à l’extrémité du gros orteil, le Zu Tai Yin entre dans l’abdomen pour y rejoindre la Rate et se connecter à l’Estomac avant de monter en traversant le diaphragme. L’auteur de cet article a découvert que le point Gong Sun (4 Rt) donne des effets remarquables dans les cas aigus tels que les douleurs gastriques et abdominales. En l’associant à certains points en fonction du cas, on peut obtenir des résultats satisfaisants et rapides.

26) Les effets régulateurs de la Rate et de l’Estomac du point Gong Sun (4 Rt) par LI Xin Hong, AN Bao Zhen (Hôpital de l’Institut de médecine chinoise de la province de Shan Dong)

Point Luo du Zu Tai Yin, Gong Sun (4 Rt) se connecte – grâce au réseau du Jing Luo – à l’Estomac et aux Intestins. C’est un excellent point traitant les pathologies de la Rate et de l’Estomac. En tonification, il peut d’une part aider la Rate et l’Estomac à séparer les éléments « clairs » des éléments « troubles » de la nourriture et, d’autre part, réguler les mouvements ascendants et descendants du Qi. En dispersion, il peut abaisser le Qi montant à contre-courant en harmonisant l’Estomac, en calmant le Cœur et en éliminant la nervosité. C’est donc un point qui peut à la fois tonifier et disperser. En dispersant, il dégage les Xie Qi (agents pathogènes ou perversités), en tonifiant, il maintient le Zheng Qi (Qi correct).

27) Prendre Gong Sun (4 Rt) en fonction du diagnostic des Méridiens et des maladies par XU Yong Xun (Hôpital populaire du district de Yun Cheng, province de Shan Dong)

Point Luo du Zu Tai Yin, Gong Sun (4 Rt) se connecte à Chong Mai qui est l’un des huit Méridiens singuliers (ou Vaisseaux Extraordinaires). Face à des maladies – aussi différentes soient-elles – qui impliquent le Zu Tai Yin et le Chong Mai, ce point peut souvent donner des résultats étonnants dans le traitement de : vomissements gravidiques graves, ballonnement postopératoire, tuméfaction labiale chronique, mutisme hystérique.

28) Un cas de névrose traité par le point Gong Sun (4 Rt) par XIAO Jun Fang (Service d’acupuncture-moxibustion de l’Hôpital n° 1 de médecine chinoise de la ville de Zhan Jiang, province de Guang Dong)

La patiente a été traitée par les points du Méridien Shou Jue Yin – Xin Bao Luo sans résultats probants. Ce qui a poussé l’auteur à employer d’autres points et un autre type d’aiguille. En l’occurrence, Gong Sun (4 Rt), point Luo de son Méridien, a des effets comparables à ceux de Nei Guan (6 M.C.) alors que les aiguilles magnétiques peuvent donner des résultats sensationnels car elles réunissent les effets des aiguilles normales et ceux de l’aimant. Il faut savoir que Gong Sun (4 Rt) peut faire circuler le Qi et le Xue, activer la circulation sanguine et éliminer le Yu Xue (amas de sang ou thrombus), ce qui aide à réguler les fonctions des organes tels que le Cœur et le Foie dont les troubles sont à l’origine du problème de ce cas clinique. D’où des résultats bons et rapides.

 

***********