Rhumatologie

Rhumatologie et Acupuncture

44,00€

Description du produit

par
le Professeur XIAO Yong Jian

adapté, traduit et annoté
par
LIN Shi Shan

 

  • 288 pages
  • Format A5 (14 cm x 20,5 cm)
  • ISBN 2-910589-32-3

 

Appartenant au domaine rhumatismal, les affections ostéoarticulaires traitées dans cet ouvrage comprennent en fait de nombreuses maladies musculosquelettiques pour lesquelles il n’existait auparavant aucune référence acupuncturale en français. Or, on rencontre très souvent ces maladies dans la pratique d’acupuncture-moxibustion d’où l’intérêt de ce livre, à la fois théorique et pratique. En effet, il relate quarante ans d’expérience de XIAO Yong Jian, professeur de l’Université de médecine et de pharmacologie chinoises de la province de Shan Dong (Chine), spécialiste de ce domaine.

 

*****

 

Syndrome de Barre-Lieou

Il s’agit d’une irritation du nerf sympathique cervical postérieur par la cervicarthrose. Cette forme d’arthrose cervicale est dénommée en chinois médical moderne : « Jiao Gan Shen Jing Xing Jing Zhui Bing » (littéralement : cervicarthrose de type « nerf sympathique »). Voici le tableau clinique : vertiges, maux de tête, troubles visuels, maux de gorge, obstruction nasale, acouphènes, hypoacousie, odontalgie, palpitations, météorisme ou diarrhées, engourdissements et fraîcheur des membres, démarche instable, transpirations, troubles mictionnels.


1. Étiopathologie

Selon la MTC, cette forme de cervicarthrose atteint principalement le Du Mai et secondairement plusieurs Méridiens Yin et Yang.

En tant que facteur causal, les microtraumatismes répétitifs (liés aux activités professionnelles, sportives ou domestiques) ou un traumatisme aigu endommagent le Du Mai en y créant une stagnation de Qi et une stase de Xue (sang). Le Du Mai dirige tous les Méridiens Yang. La perte du contrôle de ces derniers à cause de l’atteinte du Du Mai peut affecter les Méridiens Yin. Il faut également noter que le Du Mai est en relation directe ou indirecte avec certains Méridiens Yin. En effet, selon le Nei Jing, le Du Mai se lie aux Reins, monte en traversant le Cœur, entre en contact avec le gorge etc. L’atteinte des Méridiens Yin et Yang entraîne de nombreux signes. Dans cette maladie, l’atteinte du Du Mai affecte notamment le Foie et les Reins provoquant : un déficit de la moelle du cerveau et un déficit nutritionnel des Jin (tissus tendino-musculaires) et des os.

L’atteinte du Foie et des Reins entraîne : vertiges, éblouissements, acouphènes, hypoacousie, engourdissements des membres, démarche instable, besoin impérieux d’uriner, fuite urinaire, troubles érectiles, spermatorrhée.

L’atteinte des trois Méridiens Yin du pied et du Shou Tai Yin entraîne : maux de gorge, obstruction nasale.

L’atteinte de la partie crânienne du Zu Tai Yang et du Zu Shao Yang : douleurs occipitales, hémicrânie.

L’atteinte du Shou Yang Ming, du Zu Yang Ming et du Zu Tai Yin : odontalgies, engourdissements de la langue, météorisme, diarrhées.

L’atteinte du Shou Shao Yin : manque de souffle, transpiration, palpitations. Les deux dernières atteintes correspondent à une déficience du Cœur et de la Rate.


2. Manifestations cliniques

Les signes de cette forme de cervicarthrose sont complexes.

Signes de la tête : vertiges, douleurs occipitales ou hémicrânie.

Signes des organes sensoriels : hypotonie des paupières, douleurs oculaires avec sensation de distension, flou visuel, larmoiement ou hyposécrétion de larme, mydriase, myosis, paresthésie ou sensation d’inconfort au niveau de la gorge et du nez. Dans certains cas, on observe : pharyngite, rhinite, sialorrhée paroxystique, acouphènes, hypoacousie, engourdissement de la langue, odontalgies.

Signes organiques : tachycardie ou bradycardie, hyper ou hypo tension artérielle ou tension artérielle instable, troubles des fonctions digestives, aménorrhée.

Signes sensitifs au niveau des membres : engourdissements, sensations de fraîcheur ou de brûlure ou hypersensibilité à la douleur.

Signes des troubles de la sudation : hyperhidrose, hypohidrose.

Signes du sphincter : pollakiurie, besoin impérieux d’uriner, sensation d’évacuation incomplète des urines.

On peut également observer : ataxie, signe de Romberg.


3. Diagnostic par la différenciation des formes (syndromes) physiopathologiques

3.1 Lésions traumatiques (traumatisme aigu, microtraumatismes répétitifs) entraînant une stase de sang et une lésion des Tendons et des Os

Signes : vertiges, éblouissements, acouphènes, hypoacousie et dans certains cas : maux de tête, maux de gorge, engourdissements de la langue, obstruction nasale.

Aspects linguaux et pouls : langue pâle ou foncée avec enduit blanc et fin, pouls soit Chen (profond) et Se (rugueux) soit Chen (profond) et Xi (fin).

3.2 Déficience du Foie et des Reins

Signes : vertiges, éblouissements, acouphènes, hypoacousie, odontalgies, douleurs sourdes et faiblesse des lombes et des genoux, engourdissements des membres, démarche instable et dans certains cas : besoin impérieux d’uriner, fuite urinaire, troubles érectiles, spermatorrhée, aménorrhée.

Aspects linguaux et pouls : langue légèrement rouge avec enduit blanc et fin ou langue rouge avec peu d’enduit, pouls soit Xi (fin) et Ruo (faible) soit Xi (fin) et Xian (tendu en corde).

3.3 Déficience du Cœur et de la Rate

Signes : vertiges, dysphagie, palpitation avec angoisse, insomnie, perte de la mémoire et de l’appétit, météorisme ou diarrhées.

Aspects linguaux et pouls : langue légèrement rouge avec enduit fin et blanc ou gras, pouls soit Xi (fin) et Ruo (faible) soit Hua (glissant).


4. Traitement par l’acupuncture-moxibustion

Points à employer dans tous les cas (formule de base) : Da Zhui (14 D.M.), points Jia Ji (paravertébraux) cervicaux, Bai Hui (20 D.M.), Shen Ting (24 D.M.), Yin Tang (PC 1 / P.E-C.F. 3), Feng Chi (20 V.B.) et Hou Xi (3 I.G.)

Points à ajouter en fonction de la forme physiopathologique et en fonction des signes cliniques :

• Lésions traumatiques (traumatisme aigu, microtraumatismes répétitifs) entraînant une stase de sang et une lésion des Tendons et des Os : Ge Shu (17 V.)

• Déficience du Foie et des Reins : Gan Shu (18 V.), Shen Shu (23 V.) et San Yin Jiao (6 Rt).

• Déficience du Cœur et de la Rate : Xin Shu (15 V.), Pi Shu (20 V.), Nei Guan (6 M.C.), Dan Zhong (17 R.M.) et Zu San Li (36 E.)

• Douleurs occipitales : Hou Ding (19 D.M.), Tian Zhu (10 V.) et Kun Lun (60 V.)

• Hémicrânie : Tai Yang (PC 2 / P.E-C.F. 5), Shuai Gu (8 V.B.) et Xia Xi (43 V.B.)

• Flou visuel : Jing Ming (1 V.) et Guang Ming (37 V.B.)

• Maux de gorge : Fei Shu (13 V.), Yu Ji (10 P.) et Zhao Hai (6 Rn).

• Dysphagie, voix rauque : Lian Quan (23 R.M.), Tian Tu (22 R.M.) et Tian Ding (17 G.I.)

• Obstruction nasale : Ying Xiang (20 G.I.) et He Gu (4 G.I.)

• Hypoacousie : Ting Gong (19 I.G.) et Yi Feng (17 T.R.)

• Odontalgie : Xia Guan (7 E.), Jia Che (6 E.) et He Gu (4 G.I.)

• Troubles de la sudation (hyperhidrose et hypohidrose) : He Gu (4 G.I.) et Fu Liu (7 Rn).

• Pollakiurie : Ci Liao (32 V.) et Zhong Ji (3 R.M.)

• Troubles érectiles : Ming Men (4 D.M.) et Guan Yuan (4 R.M.)

• Spermatorrhée : Zhi Shi (52 V.) et Tai Xi (3 Rn).

Mode opératoire :

La plupart des points indiqués ci-dessus sont puncturés en tonification ou en tonification-dispersion modérée.

Les points des cas de plénitude sont puncturés en dispersion. C’est le cas, par exemple, des maux de gorge.

En puncturant les points distaux, essayer de provoquer des sensations acupuncturales atteignant la région cervicale.

Les points Jia Ji (paravertébraux) cervicaux et les points distaux peuvent être stimulés par un stimulateur électrique pendant 20 minutes.

Les points Jia Ji (paravertébraux), Gan Shu (18 V.), Shen Shu (23 V.) et Zu San Li (36 E.) peuvent être chauffés au moxa ou par une thermothérapie pendant 20 minutes.

Explications :

Da Zhui (14 D.M.), point de jonction de plusieurs Méridiens Yang, avec l’aide des points Jia Ji (paravertébraux) cervicaux, sert à désobstruer le Qi du Du Mai et des Méridiens Yang

Shen Ting (24 D.M.), point de jonction entre le Du Mai, le Zu Tai Yang, le Zu Yang Ming, fait monter le « Yang clair » (Qing Yang) en traitant les vertiges.

Yin Tang (PC 1 / P.E-C.F. 3) est un excellent point traitant les maux de tête et les vertiges.

Feng Chi (20 V.B.), point de jonction entre le Zu Shao Yang et le Yang Wei, sert à éliminer le Vent interne.

Ge Shu (17 V.) active la circulation sanguine.

Gan Shu (18 V.) et Shen Shu (23 V.) tonifient le Foie et les Reins.

San Yin Jiao (6 Rt), point de croisement des trois Méridiens Yin du pied, peut réguler le Qi de ces Méridiens.

Xin Shu (15 V.) et Pi Shu (20 V.) tonifient le Cœur et la Rate.

Nei Guan (6 M.C.), point de liaison entre le Shou Jue Yin et le Yin Wei, régule le Qi du Cœur.

Dan Zhong (17 R.M.), point Mu du Xin Bao Luo et point Hui-Réunion du Qi, régule le Qi.

Zu San Li (36 E.), point He inférieur, harmonise le Centre et renforce la Rate.

L’électropuncture peut fortement stimuler les points en les aidant à mieux désobstruer les Jing Luo et à arrêter les douleurs.

La moxibustion et la thermothérapie servent à réchauffer les Méridiens et à activer la circulation sanguine.


5. Traitement par d’autres méthodes

Acupuncture crânienne : en cas d’engourdissements, utiliser la zone sensorielle correspondante ; en cas de vertiges et d’acouphènes : zone des vertiges et de l’audition (zone du syndrome Ménière) ; en cas de palpitations et d’essoufflements : utiliser la zone du thorax ; en cas de météorisme et de diarrhées : zone de l’estomac ; en cas de fuite urinaire, de troubles érectiles et de spermatorrhée : zone urogénitale (de la reproduction). Manipuler l’aiguille en rotation ou la stimuler avec un stimulateur électrique 30 minutes. Une séance par jour.

Auriculopuncture : Jing Zhui (Vertèbres cervicales-37PA), Shen Men (7 C.), Jiao Gan (Sympathique-51PA), Shen (Reins-95PA), Pi Zhi Xia (Matières grises-34PA). En cas d’acouphènes, ajouter Nei Er (Oreille interne-9PA). En cas de maux de gorge et de voix rauque, ajouter Yan Hou (Gorge-15PA). En cas de palpitations, ajouter Xin (Cœur-100PA). En cas de météorisme et de diarrhées, ajouter : Pi (Rate-98PA) ou Xiao Chang (Intestin grêle-89PA). En cas de besoin impérieux d’uriner ou de fuite urinaire, ajouter Pang Guang (Vessie-92PA). Laisser les aiguilles en place 20 minutes. Une séance par jour. On peut également y appliquer un enfouissement d’aiguille et ce une fois par semaine. Dans ce dernier cas, demander au patient d’exercer sur chaque point 15 à 30 pressions chaque fois et 3 fois par jour.

 

**********

Chapitre 1 Maladie d’articulation temporo-mandibulaire
– Syndrome algo-dysfonctionnel de l’appareil manducateur

Chapitre 2 Maladies du rachis cervical
– Cervicalgies mécaniques du jeune sujet
– Névralgie cervico-brachiale (NCB)
– Myélopathie cervicarthrosique
– Cervicarthrose avec compression de l’artère vertébrale
– Syndrome de Barre-Lieou
– Cervicarthrose avec compression du nerf phrénique
– Céphalées cervicales
– Syndrome de Brown Sequard
– Syndrome de l’artère spinale antérieure
– Syndrome de l’artère spinale postérieure
– Syndrome du scalène antérieur
– Dysphagie et voix rauque d’origine cervicale

Chapitre 3 Maladies de la région lombo-sacrée
– Lombalgies dues aux lésions des tissus mous
– Hernie discale lombaire
– Arthrose lombaire
– Spondylarthrite ankylosante
– Spondylolyse et spondylolisthésis
– Sacralisation et lombalisation
– Spina bifida occulte (cryptorachischisis)
– Syndrome sacro-iliaque
– Sciatique
– Cruralgie
– Syndrome pyramidal
– Syndrome de la queue de cheval
– Syndrome ilio-lombaire
– Syndrome de l’apophyse transverse du L3
– Sténose spinale lombaire

Chapitre 4 Maladies de l’articulation scapulaire
– Périarthrite scapulo-humérale
– Bursite sous-acromiale
– Ténosynovite du long biceps
– Tendinite du muscle sus-épineux

Chapitre 5 Maladies de l’articulation du coude
– Épicondylite
– Bursite huméro-radiale
– Épitrochléite
– Syndrome du tunnel radial
– Syndrome du rond pronateur
– Syndrome du tunnel cubital

Chapitre 6 Maladies de l’articulation du poignet
– Syndrome du canal carpien
– Syndrome du canal cubital au poignet
– Kyste synovial du poignet
– Ténosynovite du poignet
– Maladie de Kienböck

Chapitre 7 Maladies de l’articulation de la hanche
– Arthrose de la hanche (coxarthrose)
– Bursite du trochanter
– Nécrose de la tête fémorale

Chapitre 8 Maladies de l’articulation du genou
– Gonarthrose
– Chondromalacie rotulienne
– Lésions des ménisques
– Bursite du genou
– Syndrome des replis synoviaux du genou
– Maladie d’Osgood Schlatter
– Syndrome tibial antérieur
– Compression du nerf péronier commun (nerf sciatique poplité externe) et du nerf péronier superficiel

Chapitre 9 Maladies de la cheville et du pied
– Syndrome du canal tarsien
– Talalgies
– Ténosynovite et bursite de la cheville
– Syndrome du sinus du tarse
– Scaphoïdite tarsienne de l’enfant
– Maladie de Freiberg
– Maladie de Morton

Chapitre 10 Maladies polyarticulaires
Polyarthrite rhumatoïde
Rhumatisme articulaire aigu

 

*********