ATC-30-couverture

A.T.C Recueil n°30

23,00€

Textes sélectionnés, adaptés, traduits et annotés
par

LIN Shi Shan

  • 132 pages
  • Format A5 (14 cm x 20,5 cm)
  • ISBN 978-2-910589-50-9

 

Rubrique : Peau

1) Les douze « Pi Bu » (parties cutanées)

2) La méthode de l’insertion d’aiguille lente et les fonctions de la peau

3) Quelques exemples dans le traitement des dermatoses par la saignée appliquée au point Chi Ze (5 P.)


Rubrique : Points Jing-puits

4) L’application clinique des points Jing-puits

5) Les applications cliniques des points Jing-puits ces dix dernières années


Rubrique : Rosacée

6) Le traitement de la rosacée en acupuncture selon la différenciation des syndromes physiopathologiques

7) Le traitement de la rosacée en acupuncture

8) 28 cas de rosacée traités par l’acupuncture

9) 26 cas de rosacée traités par la saignée à l’aide d’une ventouse associée à la pharmacopée chinoise


Rubrique :
Sinusite

10) Observation de l’efficacité du traitement acupunctural dans 308 cas de sinusite chronique

 11) Observation de l’efficacité de l’acupuncture dans le traitement de 50 cas de sinusite chronique

12) Le traitement de la sinusite chronique par l’association de l’acupuncture et de la pharmacopée chinoise


Rubrique :
Glaucomes

13) Le traitement du glaucome primitif à angle ouvert en acupuncture traditionnelle chinoise

14) 41 cas de traitement acupunctural du glaucome primitif à angle ouvert

15) L’observation clinique des effets de l’acupuncture sur la pression intraoculaire des glaucomes primaires

16) L’observation clinique du traitement acupunctural des glaucomes primaires

17) Recherche clinique sur les effets de l’acupuncture dans la baisse de la pression oculaire des glaucomes

18) L’influence de l’acupuncture sur la pression intraoculaire du glaucome primaire à angle ouvert selon les formes physiopathologiques différenciées en médecine chinoise

19) 50 cas de glaucomes primitifs traités à partir du Foie (par la pharmacopée chinoise)


Rubrique :
Hernie discale

20) Approfondissement du diagnostic et du traitement en acupuncture-moxibustion de la hernie discale lombaire

21) 89 cas de hernie discale lombaire traités par la régulation des Méridiens singuliers

22) 32 cas de hernie discale lombaire chez des patients d’âge moyen et avancé traités par acupuncture

 23) 48 cas de hernie discale lombaire traités principalement par l’échauffement de l’aiguille appliqué sur Guan Yuan (4 R.M.) et Qi Hai (6 R.M.)

24) 20 cas de hernie discale lombaire traités par la méthode consistant à traiter à partir de la zone Yin en cas de maladie de la zone Yang

25) L’analyse de l’efficacité de la méthode consistant à renforcer la Rate et à soutenir les Reins dans le traitement acupunctural des paresthésies du pied observées dans la hernie discale lombaire

 

**********

Rubrique : Peau

1) Les douze « Pi Bu » (parties cutanées) par WANG Qi Cai (professeur de la section d’acupuncture-moxibustion de l’Université de médecine et de pharmacologie chinoises de la ville de Nan Jing)
1. Définition
2. Caractéristique physique
3. Fonctions de la peau :
A) Couvrir l’ensemble de la surface du corps pour que l’organisme devienne un corps global et uni
B) Défendre l’organisme en luttant contre les Xie Qi externes
C) Aider à des fins diagnostiques
D) Procurer d’importants effets curatifs

2) La méthode de l’insertion d’aiguille lente et les fonctions de la peau par WU Qi Kang (Hôpital de médecine chinoise de la ville de Lin Hai, province de Zhe Jiang)
Pour obtenir les sensations acupuncturales adéquate, il est important de réaliser une puncture passant de la couche superficielle à la couche profonde. Dans un tel contexte, il faut surtout insérer l’aiguille lentement pour toucher pleinement la couche superficielle de la peau afin de faire agir au maximum les fonctions de la peau. Cette méthode permet d’obtenir rapidement les sensations acupuncturales, ce qui accélère la mobilisation du Qi.

3) Quelques exemples dans le traitement des dermatoses par la saignée appliquée au point Chi Ze (5 P.) par ZHANG Yang (Université de médecine et de pharmacologie chinoises de la ville de Tian Jin) et LI Yan (Hôpital de la police de la ville de Tian Jin)
Avec la pollution de l’air et l’usage inapproprié et abusif de certains médicaments et de produits cosmétiques, le nombre de personnes atteintes de dermatoses augmente fortement en Chine. Il faut savoir que l’usage inapproprié de certains médicaments chimiques peut faire récidiver ou s’aggraver des dermatoses d’origine allergique. Or, l’acupuncture-moxibustion est une thérapie dite « verte » qui est sûre et fiable. Elle procure beaucoup d’avantages dans le traitement des dermatoses, comme en témoignent les exemples exposés dans ce texte concernant l’usage du point Chi Ze (5 P.) en dermatologie (éruptions cutanées pendants les règles, acné).

***

Rubrique : Points Jing-puits

4) L’application clinique des points Jing-puits par ZHU Wei (Service d’acupuncture-moxibustion de l’Hôpital de médecine chinoise de Beijing)
1. Les effets des points Jing-puits dans l’élimination de la Chaleur
2. Ranimer le cerveau, ouvrir les orifices, calmer le Shen (Esprit) et arrêter les douleurs
3. Les effets des points Jing-puits en fonction du trajet de leur Méridien
4. Effets sur le méridien portant le même nom
5. Les points Jing-puits des Méridiens Yang traitent surtout les affections de la face et de la tête alors que ceux des Méridien Yin traitent surtout les affections de la poitrine et de l’abdomen
6. Le mode opératoire des points Jing-puits (dispersion et tonification)

5) Les applications cliniques des points Jing-puits ces dix dernières années par JIN Lan, LI Gui Lan, GUO Yi, JIN Jun (Université de médecine et de pharmacologie chinoises de la ville de Tian Jin)
1. Disperser la Chaleur et neutraliser les toxines (Du)
2. Activer le Xue et désentraver les Luo Mai (ramifications ou vaisseaux secondaires
3. Réveiller le Shen (Esprit) et désentraver les orific
4. Débloquer le Foie et réguler le Qi
5. Réchauffer et désentraver le Yang Qi
6. Conclusion

***

Rubrique : Rosacée

6) Le traitement de la rosacée en acupuncture selon la différenciation des syndromes physiopathologiques par DU Ke Li (Hôpital n° 1 de l’Université de médecine et de pharmacologie chinoises de la ville de Tian Jin)
En Chine, la rosacée est appelée en langage populaire « nez rouge » (Hong Bi Zi). C’est une dermatose chronique siégeant surtout au nez et qui frappe notamment les personnes d’âge moyen. À la phase initiale, on observe une rougeur vive au sommet du nez. Progressivement, la rougeur prend une couleur foncée puis on constate des papules ou des pustules. Dans les cas graves du stade très avancé, le nez devient bosselé et devient plus gros et plus épais (rhinophyma). Selon les Anciens, cette maladie a un lien avec la consommation d’alcool. Elle est en relation avec le Poumon et l’Estomac. Les agressions des Xie Qi (agents pathogènes ou perversités) externes y compris l’exposition au soleil, au froid et au vent et la consommation excessive d’aliments épicés peuvent déclencher ou aggraver la maladie.

7) Le traitement de la rosacée en acupuncture par Zhang Wen Jin (Institut de recherche en médecine chinoise de la province de He Nan)
1) Étiopathologie
2) Signes et symptômes
3) Traitement
4) Actions des points
5) Remarques
6) Cas clinique

8) 28 cas de rosacée traités par l’acupuncture par CHEN Wei Yu (Hôpital de médecine chinoise du district de Yun Yang, agglomération de Chong Qing)
Selon la MTC, la rosacée est souvent en relation avec une accumulation de Chaleur dans le Poumon et l’Estomac. En montant vers le haut, cette Chaleur « enflamme » le nez et cause la maladie. Voici son tableau clinique : érythème diffus notamment au niveau du nez (du sommet et des ailes du nez), peau brillante, papules, prurit. Ces dernières années, l’auteur de cet article en a traité 28 cas avec des résultats satisfaisants, en utilisant la saignée exécutée à l’aide d’une aiguille triangulaire.

9) 26 cas de rosacée traités par la saignée à l’aide d’une ventouse associée à la pharmacopée chinoise par XU Tian (Service de physiothérapie et d’acupuncture-moxibustion de l’Hôpital de l’université industrielle de la province de Ji Lin, dans la ville de Chang Chun) etc.
Depuis dix ans, les auteurs de cet article ont traité 26 cas de rosacée par la saignée à l’aide d’une ventouse en associant celle-ci à la pharmacopée chinoise. L’utilisation combinée de l’acupuncture et de la pharmacopée chinoise permet de traiter cette maladie à fond.

***

Rubrique : Sinusite

10) Observation de l’efficacité du traitement acupunctural dans 308 cas de sinusite chronique par Pan Rui Fang (Service de médecine chinoise de l’Hôpital populaire du district de Huan Ren, province de Shan Xi) etc.
La survenue de la sinusite est en relation avec l’atteinte par les Xie Qi (agents pathogènes ou perversités) du méridien « Shou Tai Yin – Poumon ». Il y a d’abord une atteinte par le Vent-Froid ou le Vent-Chaleur du Poumon. Le Vent-Froid peut se transformer en Chaleur avec le temps. Dans les deux cas, les fonctions du Poumon sont perturbées et les Xie Qi envahissent le nez, à savoir l’orifice du Poumon, en causant l’obstruction nasale. Dans le cas où ces Xie Qi ne sont pas complètement éliminés, la Chaleur persiste et s’accumule dans le nez en causant des rhinorrhées troubles qui se prolongent, d’où la sinusite chronique..

11) Observation de l’efficacité de l’acupuncture dans le traitement de 50 cas de sinusite chronique par HUANG Qiong (Département de médecine de l’Institut d’ethnologie de la province de Hu Bei)
Maladie courante et récidivante, la sinusite chronique fait partie du domaine « Bi Yuan » (maladie de la profondeur du nez) de la MTC. C’est une maladie dont le taux de prévalence est élevé. Elle peut durer pendant des années car elle est difficile à guérir complètement. Perturbant gravement le travail et la vie quotidienne, elle cause beaucoup de peine à ceux qui en souffrent. C’est pourquoi il faut la traiter et la prévenir. Ces dernières années, l’auteur de cet article la traite en utilisant l’acupuncture avec des résultats satisfaisants, notamment en ce qui concerne les vertiges et les maux de tête dont les patients de cette pathologie souffrent le plus.

12) Le traitement de la sinusite chronique par l’association de l’acupuncture et de la pharmacopée chinoise par PENG Yi Yu et CAO Jie (Service d’acupuncture-moxibustion de l’Hôpital de médecine chinoise de la ville de Huang Shi, province de Hu Bei)
Grâce à la pratique, les auteurs de cet article ont pu constater que l’acupuncture seule peut améliorer rapidement les symptômes de la sinusite. Cependant, elle n’est pas très efficace pour évacuer les sécrétions nasales épaisses. La pharmacopée chinoise, quant à elle, est plus efficace pour évacuer ces dernières. Par contre, ses effets contre l’obstruction nasale et les maux de tête sont moins rapides. En combinant ces deux traitements, on peut palier les points faibles des deux méthodes et obtenir des résultats rapides et sûrs.

Rubrique : Glaucomes

13) Le traitement du glaucome primitif à angle ouvert en acupuncture traditionnelle chinoise par WU Ze Miao (Institut de médecine chinoise de la ville de Shanghai)
Ce traitement peut sensiblement baisser la pression intraoculaire à court terme comme à long terme (jusqu’à deux ans en cas de grande efficacité) selon une observation réalisée auprès de 120 patients. Lors du traitement, la pression intraoculaire mesurée avant la séance d’acupuncture à 4.49±0.15 kPa baisse à 3.32±0.12 kPa au moment du retrait des aiguilles.

14) 41 cas de traitement acupunctural du glaucome primitif à angle ouvert par ZHOU Zhong Yu (Service d’acupuncture-moxibustion de l’Hôpital de médecine chinoise de la province de Hu Bei) etc.
L’acupuncture procure d’assez bons effets contre le glaucome chronique primitif à angle ouvert. Elle peut non seulement faire baisser la pression intraoculaire mais également atténuer les symptômes et améliorer la circulation sanguine de la région oculaire. En ce qui concerne le choix des points, il y a d’abord les points principaux qui sont des points locaux et distaux et qui agissent au niveau des yeux. Il y a, ensuite, les points à ajouter en fonction de la différenciation des syndromes physiopathologiques.

15) L’observation clinique des effets de l’acupuncture sur la pression intraoculaire des glaucomes primaires par ZHOU Wen Xin, LI Ding et YUAN Bao Guo (Insitut de médecine chinoise de la ville de Shanghai)
Les glaucomes primaires sont une maladie oculaire courante complexe menaçant gravement l’acuité visuelle. Voici leurs caractéristiques : élévation de la pression intraoculaire, modification de la papille optique, détérioration du champ visuel et troubles de la vision. Cette maladie correspond en MTC au « Wu Feng Bian Nei Zhang » (Gêne interne due aux cinq Vents). Ces dernières années les auteurs de ce texte utilisent l’acupuncture pour la traiter. Cet article rapporte l’influence de l’acupuncture sur la pression intraoculaire dans les différentes formes de glaucomes.

16) L’observation clinique du traitement acupunctural des glaucomes primaires par JIANG Jun (Université de médecine et de pharmacologie chinoises de la ville de Shanghai)
Depuis de nombreuses années, le taux de prévalence des glaucomes se situe entre 0,89% et 2,6% en Chine. Cette maladie est responsable de 24,2% des cas de cécité. Elle devient l’un des principaux sujets de recherches en ophtalmologie dans le monde. Cet article résume le premier bilan que son auteur a effectué sur les effets de l’acupuncture contre les glaucomes.

17) Recherche clinique sur les effets de l’acupuncture dans la baisse de la pression oculaire des glaucomes par WANG Yong Xing, CAI Li, WANG Yong Cui (Hôpital de médecine chinoise de la ville de Fu Shun)
En Chine et en ophtalmologie, l’acupuncture est souvent employée à des fins anesthésiques et pour traiter l’atrophie optique. Pour étudier les effets de l’acupuncture sur la pression intraoculaire, les auteurs de cet article ont traité 196 yeux atteints de glaucome. Ces cas ont été divisés en deux groupes : l’un a été traité par le point Qiu Hou (PC 4/P.E-C.F. 7/7 PC-TC) et l’autre par des points de la zone oculaire.

18) L’influence de l’acupuncture sur la pression intraoculaire du glaucome primaire à angle ouvert selon les formes physiopathologiques différenciées en médecine chinoise par LI Jian Liang et WANG Rong (Service ophtalmologique de l’Hôpital de médecine chinoise de la ville de Guang Zhou, province de Guang Dong) etc.
Le glaucome primaire à angle ouvert est une maladie chronique et évolutive de la partie antérieure du nerf optique caractérisée par un creusement ou une atrophie de la papille, une altération du champ visuel, un angle ouvert (ou large) et une pression intraoculaire élevée. Il existe cependant des cas où cette pression est normale. L’élévation de celle-ci est un facteur dangereux. Très souvent, quand la maladie est découverte, l’acuité visuelle est déjà très altérée, d’où le danger et, par conséquent, l’importance d’un diagnostic précoce. Les auteurs de cet article ont traité ces dernières années cette forme de glaucome par acupuncture avec de bons résultats.

19) 50 cas de glaucomes primitifs traités à partir du Foie (par la pharmacopée chinoise) par CHEN Yan Lei et CHEN Hui (Hôpital populaire n° 1 du district de Yang Gu, province de Shan Dong)
Ces dernières années, les auteurs de cet article appliquent en traitant le glaucome la vision holistique de la MTC et le traitement basé sur la différenciation des syndromes physiopathologiques. Leur méthode consiste à calmer et à débloquer le Foie, à activer la circulation du Xue, à éliminer le Yu Xue (amas de sang ou thrombus) et à évacuer l’Eau (humeur aqueuse). Grâce à cette méthode, ils ont pu préserver ou rétablir l’acuité visuelle chez certains patients. Certes, la pharmacopée ne parvient pas empêcher de manière radicale les rechutes du glaucome mais elle peut cependant diminuer la fréquence des rechutes. Par ailleurs, après une rechute, cette méthode permet également de contrôler la pression intraoculaire en protégeant l’acuité visuelle. Il s’agit là d’un traitement de maintien avec de bons effets à long terme.

***

Rubrique : Hernie discale

20) Approfondissement du diagnostic et du traitement en acupuncture-moxibustion de la hernie discale lombaire par LI Chong Shi (Hôpital de l’Université de médecine et de pharmacologie chinoises de la ville de Cheng Du)
L’acupuncture-moxibustion est une méthode importante parmi les thérapies non chirurgicales de la hernie discale lombaire. Selon l’auteur de cet article, elle ne peut pas faire revenir le disque intervertébral à sa place initiale. Elle peut cependant réguler les fonctions du Foie, nourrir les Reins, détendre les Jin (tissus tendino-musculaires ou tissus mous de l’appareil locomoteur) et activer la circulation du Xue, désentraver les Luo Mai et arrêter les douleurs. Ce qui crée des conditions favorables pour la réparation de l’anneau fibreux.

21) 89 cas de hernie discale lombaire traités par la régulation des Méridiens singuliers par YANG Xiao Jun (Bureau de recherche en acupuncture-moxibustion de l’Institut de recherche en médecine et en pharmacologie de la province de He Nan)
Sur le plan physiologique, les Méridiens singuliers servent de réservoir et de distributeur du Qi et du Xue des douze Méridiens normaux. Il faut savoir qu’en régulant les fonctions des Méridiens singuliers, on peut en même temps réguler ceux des douze Méridiens normaux. Les auteurs de cet article ont appliqué la méthode consistant à réguler les Méridiens singuliers (ou Vaisseaux extraordinaires) dans 89 cas de hernie discale lombaire et obtenu des résultats satisfaisants. Il s’agit d’une méthode simple à mettre en oeuvre.

22) 32 cas de hernie discale lombaire chez des patients d’âge moyen et avancé traités par acupuncture par LIU Yun Xia, CAI Zhong Sun (Service d’acupuncture-moxibustion de l’Hôpital « Dong Zhi Men » de l’Université de médecine et de pharmacologie chinoises de la ville de Beijing)
Dans le traitement de la hernie discale lombaire des patients d’âge moyen et avancé, il faut à la fois éliminer les Xie Qi (agents pathogènes ou perversités) et soutenir le Zheng Qi (Qi correct), d’où l’usage des points Shu dorsaux et des points abdominaux. La lampe TDP aide à mieux accroître le Qi, tonifier les Reins, renforcer les os, activer la circulation du Xue, désentraver les Luo Mai et arrêter les douleurs.

23) 48 cas de hernie discale lombaire traités principalement par l’échauffement de l’aiguille appliqué sur Guan Yuan (4 R.M.) et Qi Hai (6 R.M.) par JING Hong Cun (Hôpital populaire de la ville de Xin Yi)
La méthode présentée dans cet article se différencie des méthodes standard par l’usage de Guan Yuan (4 R.M.) et de Qi Hai (6 R.M.) en tant que points principaux auquel on ajoute l’échauffement de l’aiguille au moxa. L’emploi de ces deux points est conforme au principe selon lequel on peut chercher du Yang à partir du Yin. Or, ces deux points qui appartiennent au Ren Mai se trouvent sur l’abdomen donc sur la partie Yin du corps. Ils peuvent accroître le Qi et désentraver le Qi, faire circuler le Qi et le Xue, tonifier les Reins, réguler les fonctions du Ren Mai et du Du Mai, rééquilibrer le Yin et le Yang.

24) 20 cas de hernie discale lombaire traités par la méthode consistant à traiter à partir de la zone Yin en cas de maladie de la zone Yang par TAO Jing (Institut de médecine chinoise de la province de Jiang Xi) etc.
La hernie discale lombaire est l’une des causes courantes de la lombosciatique. Savoir comment soulager efficacement cette douleur dans la phase aiguë, c’est un problème majeur auquel les cliniciens sont confrontés. De juin 2005 à mars 2006, les auteurs de cet article ont traité 20 cas avec la méthode consistant à traiter à partir de la zone Yin en cas de maladie de la zone Yang. C’est une méthode d’une grande efficacité qui peut diminuer nettement les douleurs au bout de cinq séances.

25) L’analyse de l’efficacité de la méthode consistant à renforcer la Rate et à soutenir les Reins dans le traitement acupunctural des paresthésies du pied observées dans la hernie discale lombaire par GU Ming Gao, WU Yong Shao (Service d’acupuncture-moxibustion de l’Hôpital de médecine chinoise « Tai Shan » de l’Université de médecine et de pharmacologie chinoises de la ville de Guang Zhou)
Chez la plupart des patients atteints de hernie discale, après la diminution ou la disparition des douleurs, il reste toujours des paresthésies à des degrés variables, ressenties soit dans la plante du pied, soit au talon, soit au pied et à la face externe de la jambe, soit à la face postéro-externe de la cuisse. Ce symptôme peut perturber gravement le travail et la vie des patients. En Chine, il existe de nombreux textes rapportant différentes méthodes visant les douleurs de la hernie discale lombaire. Cependant, les textes consacrés à ces paresthésies sont très rares.

 

**********